RDC : une divergence consommée au sein de la coalition « Lamuka »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


En République démocratique du Congo, la coalition politique « Lamuka » ne fera pas long feu.  Cause : la divergence de vue entre des leaders de ladite plateforme. Moïse Katumbi accepte de faire l’opposition républicaine, tandis que J.P Bemba et Martin Fayulu mènent leur fameux combat pour la vérité des « urnes ». Donc, il s’agit alors d’une divergence consommée au sein de Lamuka.

Arrivé depuis lundi à Lubumbashi, le coordonnateur de la coalition « Lamuka » a insisté sur le fait qu’il compte bien jouer son rôle d’opposant. «Je suis dans une coalition. Nous serons une opposition républicaine et exigeante. Nous n’allons plus accepter la corruption dans notre pays », a-t-il déclaré. L’ex-gouverneur de Katanga a expliqué son vrai rôle dans l’opposition « républicaine ».  « Il faut critiquer et encourager là-où il le faut, en défendant la constitution », a-t-il dit.

Rapprochement difficile

On assiste à un rapprochement difficile entre Martin Fayulu, J.P Bemba et Félix Tshisekedi. « Lamuka va rencontrer prochainement Félix Tshisekedi, a annoncé », a-t-il annoncé. Tout est difficile pour que cette rencontre ait lieu, dans la mesure où le camp de Martin Fayulu continue de revendiquer la victoire de la présidentielle à travers son fameux combat pour la vérité des « urnes ».  «Félix Tshisekedi est un frère. Il est également frère à Martin Fayulu, à Jean-Pierre Bemba. C’est notre frère. J’étais gouverneur du Katanga, du grand Katanga qui a la malchance d’être morcelée à cause de Moïse Katumbi. Quand j’étais gouverneur, il fallait travailler pour la population », a dit M. Katumbi. Pour le camp de Martin Fayulu, les déclarations de Moïse Katumbi n’engagent que lui-même.

Par ailleurs, Moïse Katumbi a, une fois de plus, réitéré sa décision de faire d’Ensemble pour le Changement un « grand parti » politique. Il l’a dit au cours de la conférence de presse organisée ce mercredi 22 mai à Lubumbashi. « Nous allons faire d’Ensemble un grand parti politique. Nous aurons aussi des alliés. Nous allons tout faire pour avoir un parti moderne. Nous ne voulons pas avoir des opportunistes chez nous », a-t-il dit.

H. Ntumba