Enfin !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dépouille d’Étienne Tshisekedi wa Mulumba arrive ce 30 mai à Kinshasa. Enfin, le lider maximo va être mis en terre après plus de deux ans d’attente. Félix Tshisekedi, le président de la République, peut enfin atterrer son défunt père. Un mausolée à la hauteur de l’illustre disparu est en cours d’érection dans la périphérie de ville de Kinshasa.

C’est le plus grand événement de cette semaine. L’opposant légendaire va être mis en terre aux termes des obsèques officielles dont le programme sera dévoilé incessamment par le protocole d’Etat. La présidence de la République, les membres de son parti, l’UDPS, ainsi que des millions de Congolais pourront ainsi s’incliner, non pas devant le cercueil de « Ya Tshishi », mais plutôt devant sa tombe.

Ces obsèques mettent ainsi fin à cette longue attente du rapatriement de la dépouille du Sphinx de Limete. Justice est donc faite. Rien ne pouvait expliquer que le corps d’Étienne Tshisekedi traîne durant plus de deux ans en dehors de la terre de ses ancêtres.

Étienne Tshisekedi sera élevé au rang de héros national par le chef de l’Etat pour son combat pour l’avènement de la démocratie en République démocratique du Congo. Depuis qu’il a débuté son combat avec les 13 parlementaires en 1982, le lider maximo est resté constant en vue de l’avènement d’un Etat de droit, jusqu’à sa mort le 1er février 2017.

Quelle coïncidence que cette mise en terre intervienne alors que la RDC a connu une alternance démocratique pacifique dont le bénéficiaire n’est rien d’autre qu’un leader de l’UDPS.

Cette mise en terre marque la fin d’un combat. L’UDPS a combattu pendant 37 ans avant d’accéder au pouvoir. Maintenant que le pouvoir est entre les mains de la fille aînée de l’opposition, le plus grand challenge reste que les dirigeants puissent effectivement créer un État de droit en RDC. Les quatre premiers mois de Félix Tshisekedi augurent déjà un départ vers un Congo où les droits de tous les Congolais sont garantis et respectés, enfin.