Énergies renouvelables : des acteurs congolais du secteur lancent l’ACERD

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des acteurs du secteur de l’industrie des énergies renouvelables en République démocratique du Congo, entendent jouer leur partition pour l’essor de ce secteur dont moins de 10% de la population nationale y a accès, alors que plus de 80 millions de congolais attendent d’être connectés au réseau. Saisissant l’opportunité offerte par l’utilisation des énergies renouvelables et décentralisées qui offrent un avantage potentiellement considérable en termes d’économie, de santé, de sécurité ainsi que des possibilités de développement, des entreprises privées locales, régionales et internationales qui œuvrent dans ce secteur en RDC, viennent de procéder au lancement officiel de l’association congolaise pour les énergies renouvelables et décentralisées (ACERD).

C’était au cours d’une cérémonie organisée à l’hôtel Rotana, le mercredi 5 juin dernier en présence des autorités nationales dont les membres du cabinet du président de la République.

Pour le président du conseil d’administration de l’ACERD, Denis Banlier, cette association a, entre autres, pour rôle de promouvoir des solutions et techniques de développement durable au travers des produits et services que composent les activités des membres de l’association. Elle entend, également, devenir une association leader dans l’industrie des énergies renouvelables et décentralisées afin de créer des marchés viables et durables, en favorisant le respect des

Normes et standards avec pour objectif de fournir notamment des produits de consommation appropriés aux besoins des populations ; fournir des produits et services d’une qualité irréprochable.

Par ailleurs, l’ACERD envisage à court et moyen terme de représenter les intérêts du secteur dans les forums nationaux et internationaux.

Positionner les énergies renouvelables et décentralisées en dehors de l arène philanthropique et développer l industrie et mettre en œuvre les activités servant les intérêts généraux du secteur des énergies renouvelables et décentralisées, font également partie de ses objectifs.