Après son outrage au chef de l’Etat, le « Mea culpa » du député Charles Nawej

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après ses propos discourtois tenus à l’endroit du chef de l’État à l’Assemblée nationale, le député national Charles Nawej passe repentir en présentant ses excuses au président de la République, Félix Tshisekedi ainsi qu’au peuple congolais.

Dans une déclaration faite, ce samedi 15 juin, le député membre du Front Commun pour le Congo (FCC), Charles Nawej a manifesté « ses plus profonds regrets » et sollicite « le pardon du président de la République et de tout le peuple congolais suite au grave malentendu né des propos tenus au sein de l’Assemblée nationale ».

« Rien, ni personne ne peut justifier une atteinte à la plus haute instance de notre pays, c’est pourquoi, je regrette sincèrement être à l’origine de cette entame dans notre cohésion nationale, et réitère la demande de pardon de notre nation ».

Le député Charles Nawej avait, lors d’une plénière à la Chambre basse du Parlement, tenu des propos peu courtois, en réaction aux récentes ordonnances présidentielles nommant les dirigeants de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) et de la Gécamines.