Gouvernement, le 15 juillet au plus tard: Félix Tshisekedi recrute dans le FCC

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de l’Etat aura le contrôle de tous les ministères régaliens

Entre le FCC et le CACH, les discussions sont très avancées sur la formation du gouvernement. Dans les couloirs de la présidence, une date est sur toutes les lèvres, le 15 juillet prochain. Il aura, apprend-on, le contrôle des ministères régaliens, à savoir la Défense, l’Intérieur, les Affaires étrangères, la Justice, avec en prime les Finances. Le FCC a fini par capituler. Le chef de l’Etat pourrait bien, en vertu de son pouvoir discrétionnaire, piocher tout autant dans le FCC que dans le CACH. Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba peut enfin se mettre au boulot.

Le Potentiel

Nommé au poste de Premier ministre, le 20 mai 2019, le gouvernement Ilunga Ilunkamba se fait toujours attendre. Entre les délégués du FCC et ceux du CACH qui ont pris l’habitude de se retrancher à Mbuela Lodge, à Kisantu, dans le Kongo Central, les discussions sont très avancées.
Pour l’instant, les parties sont néanmoins encore loin de s’accorder sur le quota de chaque regroupement. Au départ, les délégués ont entamé les discussions sur une base de 80% des postes ministériels pour le FCC, contre 20% pour le CACH. Avec le temps, cette grille a sérieusement évolué. De Kisantu, l’on apprend que le CACH pense ramener son quota à 45%, alors que le FCC lui propose 26% des postes. Sur ce point précis, tout reste ouvert.

On sait néanmoins que l’attribution des ministères régaliens ne pose plus problème. En effet, se servant des prérogatives que lui confère la Constitution, le chef de l’Etat est parvenu à reprendre le plein pouvoir sur les quatre ministères régaliens, à savoir la Défense, l’Intérieur, les Affaires étrangères et la Justice. Le président de la République aura également en prime le ministère des Finances. Pour le chef de l’Etat, cette disposition ne devait donc plus être remise sur la table des discussions.

Quant aux nominations à ces postes clés, il n’est pas forcément établi que le FCC ait la priorité. Seul le chef de l’Etat tranchera à ce sujet, au regard de son pouvoir discrétionnaire. Néanmoins, il n’est pas exclu que le président de la République lorgne vers le FCC, la nouveauté étant que l’autorité morale du FCC, à savoir Joseph Kabila, ne devrait plus s’imposer dans ce choix. Le dernier mot reviendra au président Félix Tshisekedi.

Plein pouvoir sur les ministères régaliens

Dans l’entourage du chef de l’Etat, on se félicite de cette avancée qui lui redonne enfin toute son envergure.

« Un président qui n’a pas le contrôle de ces ministères régaliens n’est pas un président », a dit sous couvert de l’anonymat un membre influent du cabinet du chef de l’Etat. Félix Tshisekedi et Joseph Kabila se seraient aussi mis d’accord sur ce point précis.

L’autre révélation, c’est que les négociateurs de deux camps ont jusqu’au 15 juillet prochain pour dégager une mouture finale du gouvernement Ilunga Ilunkamba. L’Assemblée nationale pourrait tout aussi se retrouver en session extraordinaire au mois de juillet pour l’investiture du gouvernement. A la clôture, samedi dernier, de la session ordinaire de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, sa présidente, a presque effleuré la question, sans aller dans les détails.

La formation du gouvernement aborde sa dernière ligne droite. Tout est prêt ou presque. En tout cas, une bonne partie de questions qui fâchaient ont été vidées. Enfin, le chef de l’Etat a récupéré tous les pouvoirs qui lui reviennent, notamment dans le contrôle des ministères, dits de souveraineté.

Dans les milieux spécialisés, on indique le dernier passage en RDC des présidents Paul Kagame du Rwanda et João Lourenço de l’Angola, en marge des obsèques nationales d’Etienne Tshisekedi, a sérieusement pesé dans les discussions entre les deux camps.

A tout prendre, les ministères régaliens, plus celui des Finances, ne sont donc pas inclus dans le partage entre FCC et CACH. Ces ministères ne sont censés revenir automatiquement au FCC. C’est au chef de l’Etat d’en décider en dernier ressort. Il pourrait tout aussi recruter dans le FCC. Une hypothèse à prendre sérieusement en compte.

2 thoughts on “Gouvernement, le 15 juillet au plus tard: Félix Tshisekedi recrute dans le FCC

  1. Ceux qui bloquent les choses doivent savoir que le peuple congolais n’est plus dupe. Il faut qu’ils prennent en compte ce volcan dormant qui garde toutes ses capacités de réveil. Si ce dernier est brusque, les conséquences seront fâcheuses. Attendons voir!

Comments are closed.