REVUE DE PRESSE DU VENDREDI 28 JUIN 2019 « Fête nationale

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fête nationale de l’indépendance. Les secrets du 30 Juin 1960 », titre L’Avenir. Cet article révèle les espoirs secrets des pères fondateurs de la nation congolaise, notamment bâtir un pays plus beau qu’avant et maintenir l’unité nationale. De ces objectifs, des interrogations sont soulevées : Qu’avons-nous fait de leur rêve? Ce 30 juin 2019 ne devrait-il pas symboliser le moment d’une nouvelle prise de conscience afin de relancer la lutte pour la vraie indépendance?

« 30 juin : un grand symbole pour la coalition FCC-CACH ! », c’est la Une de La Prospérité. La consœur relaie la tribune de Jean-Pierre Kambila, membre du PPRD et cadre de la coalition FCC-CACH. Ce dernier estime que ce 30 juin 2019 doit symboliser le moment d’une nouvelle prise de conscience sur la nécessité de s’armer de nouveau d’une nouvelle espérance afin de relancer la lutte pour l’indépendance.

« Marche Lamuka 30 Juin : manifestation, insurrection populaire ou « révolution » pour la vérité des Urnes ? », interroge mediacongo.net. La marche programmée partira des vingt-quatre communes de Kinshasa, selon Ève Bazaiba, secrétaire général du MLC rapporte le site avant d’interroger : « Est-ce une marche ou manière voilée de vouloir lancer leur insurrection ou alors révolution comme ils l’ont souvent appelé? » Reste à savoir comment les forces de l’ordre vont maîtriser une manifestation qui doit partir de toutes les communes de Kinshasa sans pouvoir répondre aux dérapages de certains militants des partis politiques qui créent des désordres pour un affrontements avec les éléments de la police.

« Pour baisser la tension consécutive aux arrêts de la haute cour. Et si Fatshi rencontrait les préoccupations de Samy Badibanga et des évêques », écrit Forum des As. L’on note que la solennité du 59ème anniversaire de l’accession à l’indépendance de la RDC a lieu dans un contexte de tension politique. Ainsi, au nom de la paix sociale, les Congolais attendent du Chef de l’Etat, d’importantes décisions dont une table ronde de réconciliation dans son message du 30 juin à la Nation.

« CENI : Basengezi, les dessous d’une démission », titre Le Maximum. Les sources de ce journal rapportent que Norbert Basengezi et le bureau de la CENI auraient subi de fortes pressions «d’en haut» pour se soumettre aux arrêts illégaux du Conseil d’Etat, entre autres. Et que c’est pour ne pas cautionner de telles pratiques contraires à l’Etat de droit que le vice-président PPRD du bureau de la centrale électorale aurait préféré rendre le tablier. D’autres démissions pourraient suivre, estime-t-on par ailleurs.

« Félix Tshisekedi en Zambie pour redynamiser les relations entre Kinshasa et Lusaka », écrit Cas-info. A Lusaka, M. Tshisekedi participera également vendredi à la foire minière annuelle qui se tient à Ndola, a confié à Cas-info, un membre de la délégation. Cas-info rappelle que la visite de travail du président Tshisekedi intervient, près de deux semaines après sa tournée à Bujumbura, Libreville et Malabo. Après l’étape de Lusaka, le chef de l’État pourrait se rendre dans la province congolaise de l’Ituri, théâtre des affrontements meurtriers entre deux communautés locales.

« RDC : l’ONU dégraisse la Monusco », annonce Rfi.fr. L’on note que ce week-end, huit bases de la Monusco seront définitivement fermées. C’est l’une des conséquences de la décision du Conseil de sécurité de réduire le budget des opérations de maintien de la paix. Au Congo, les conséquences sont énormes. Ce sont 764 employés dont 532 nationaux qui voient leur contrat se terminer. Ce qui représente tout de même un employé civil sur cinq de la Mission. Des réductions d’effectifs qui touchent tous les bureaux.

« Lualaba : Après une trentaine de morts dans une mine de KCC à Kolwezi, Muyej appelle à l’encadrement des creuseurs artisanaux », écrit actualite.cd. C’est à la Société civile locale que le gouverneur de la province du Lualaba s’est adressé afin que les creuseurs arrêtent de fréquenter ce site, qui présente beaucoup de risques.

« Jeanine Mabunda offre une fontaine d’eau à la population de Mikondo », c’est à lire dans La Prospérité et L’Avenir. Ces journaux rapportent que la paroisse Maman wa Bosawa, dans la commune de Kimbanseke, était pleine de monde jeudi pour la messe spéciale organisée pour l’inauguration de la fontaine d’eau dans cette grande paroisse. L’ouvrage a été réalisé avec la contribution de l’honorable Jeannine Mabunda Lioko.

Pitshou MULUMBA