Pénurie d’eau potable au Kasaï: la Regideso accuse la Société d’électricité EDC

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La population de Tshikapa chef-lieu de la province du Kasaï traverse une période très difficile en ce qui concerne la fourniture en eau potable. Il y a de cela une semaine que les robinets de toute la ville sont secs.  Une pénurie d’eau potable suite à l’incapacité de la société d’électricité du Congo (EDC) de fournir de l’électricité à la Regideso.

Selon les informations fournies à Lepotentielonline.net par Paul Salé, chef d’usine de captage et de traitement d’eau de Tshikapa, la société EDC n’est pas en mesure de fournir à la Regideso l’énergie essentielle pour le bon fonctionnement de son usine de captage.

Pour ce dernier,  « Les informations à sa possession renseignent que la société EDC fonctionne actuellement avec une seule Turbine au lieu de deux. C’est ce qui est à la base des problèmes de charge et pannes techniques sur notre réseau de distribution  » a-t-il souligné.

Rappelons ici qu’au mois d’avril dernier, les deux sociétés avaient signé un contrat qui visait à pallier au problème du générateur de la Regideso tombé en panne. Contacté à ce sujet, le comptable à la société EDC justifie ce problème par la réduction de la vitesse de la turbine et cela, suite à la diminution de l’eau de la rivière Kasaï pendant cette saison sèche.

« On est conscient de la situation, les travaux continue au niveau du barrage à LUNGUDI pour résoudre cette situation », a reconnu M. Benoît, comptable à la société EDC.

Et pendant ce temps, la société EDC incapable de gérer l’alimentation de ses milliers d’abonnés sur l’ensemble de la ville de Tshikapa, continue à priver à ses clients plusieurs rendez-vous et événements de grande envergure comme la CAN-Egypte 2019. Alors que, chaque abonné est censé de verser dans la caisse de l’EDC une somme de 9 dollars américains par mois, comme frais de réparation et entretien compteur. Pour sa part, la société civile locale invite l’autorité provinciale de s’impliquer pour limiter le nombre d’abonnés à cette société, en raison de son incapacité en fourniture d’électricité.

Sachant qu’elle n’est plus à mesure de mieux servir la population, EDC continue à raccorder les nouveaux abonnés avec des prix promotionnels des compteurs.

Jackie Ngolela, correspondante au Kasaï