REVUE DE PRESSE DU LUNDI 8 JUILLET 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Présidence du Sénat. Lâché par l’AFDC/A, Bahati dos au mur », titre L’Avenir. Le tabloïd rapporte que des Députés et Sénateurs du groupe parlementaire AFDC/A ont révélé à l’opinion, en tant que membres disciplinés du Front Commun pour le Congo (FCC), demeurer fidèles au mot d’ordre du FCC et son Autorité morale. Ils s’alignent désormais sur le choix de la plateforme et qu’au vu de tout ce qui précède, désormais, le Groupe parlementaire AFDC/A soutient la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba à la tête du Sénat.

Et pourtant Ouraganfm.com annonce : « Sénat : Bahati Lukwebo ne désarme pas ». Selon ce site d’information, en dépit du revirement de certains députés et sénateurs de son regroupement politique, le leader de l’AFDC-A s’est dit toujours rassurant et confiant car, selon lui, le soutien d’un groupe des députés et sénateurs n’affecte en rien le reste de la plateforme.

Pour Le Maximum, « Il avait déjà un pied au CACH : pas modeste, Bahati ! ». Le journal révèle que « tireur au flanc devant l’Eternel, le frondeur FCC mijote son coup depuis 2015 ». On estime que c’est déjà assez osé de reprocher au tout puissant leader du Front Commun des « erreurs de casting ». «Parce qu’il n’est pas exclu que convaincu que le bien-être du pays passait par une alliance avec l’opposition radicale, l’ancien président ait décidé d’avancer un pion sacrifié à l’avance pour atteindre son objectif», confie au Maximum une tête couronnée du FCC qui a requis l’anonymat. « Si l’objectif poursuivi par Joseph Kabila consistait à préserver la paix intérieure, il l’aura atteint et on ne peut le lui reprocher», poursuit-il en réaction aux attaques de Bahati.

De son côté Le Potentiel titre : « M. Bahati : le mal aimé ». L’on note que la bataille s’annonce rude pour la présidence du bureau définitif de la Chambre haute du Parlement. Modeste Bahati, autorité morale de l’AFDC-A, va bel et bien affronter Alexis Thambwe Mwamba qui a obtenu le plébiscite du FCC. Dans cette bataille, l’autorité morale de l’AFDC-A part avec un handicap en ce qu’il est, de tous les temps, le mal aimé, du PPRD/FCC.

Autres sujets, Forum des As consacre sa Une à la réaction de Pierre Lumbi suite à l’invalidation définitive de ses 5 élus. Il écrit : « Le Mouvement Social et l’Alliance démocratique (MS-AAD) exigent la restructuration de la haute Cour ». La plateforme de Pierre Lumbi annonce à cet effet le lancement de la campagne de remplacement des magistrats de la Cour constitutionnelle. À cet effet, Le Potentiel met en exergue la conclusion du MS-AAD : « La Cour constitutionnelle « a perdu toute crédibilité à jouer le rôle institutionnel de contre-pouvoir et d’agir libre pour le bon fonctionnement de la République ».

« Cour Constitutionnelle : Jean-François Mukuna dénonce l’insécurité judiciaire et exige réparation ! », c’est la Une de La Prospérité. L’on note plusieurs questions par rapport à l’invalidation surprise de Jean-François Mukuna, notamment : « Comment quelqu’un peut-il être invalidé alors que, preuve à l’appui, il a été premier de sa circonscription électorale en termes de voix ? Comment la Cour Constitutionnelle explique-t-elle la disparition de toutes les pièces du dossier de Mukuna avant la publication des résultats définitifs ? » Fort de ces interrogations, l’opinion se pose la question de savoir est-ce une injustice ou un règlement des comptes ?

« Tête-à-tête Félix Tshisekedi et Rory Stewart : les deux hommes ont parlé sécurité et Ebola », écrit actualite.cd. La brève rencontre entre le Président de la RDC et le secrétaire d’État britannique au développement international, s’est déroulée à l’aéroport international de Ndjili.

« Félix Tshisekedi participe au Sommet de l’UA à Niamey », annonce L’Avenir. Le Président de la RDC séjourne depuis samedi dernier au Niamey où les pays de l’Union africaine (UA) ont lancé symboliquement dimanche la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec), qui doit constituer un pas vers la « paix et la prospérité en Afrique».

Rfi.fr annonce : « CPI: Jugement attendu contre l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda ». L’on note que la Cour pénale internationale rend son verdict contre Bosco Ntaganda ce lundi 8 juillet. Les juges doivent dire si l’ex-chef de guerre est coupable de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis en 2002 et 2003 en Ituri, dans l’est de la RDC.

Sport, « Échec des Léopards : Les politiques dénoncent des « individualités » et le manque d’une « culture d’obligation » de résultat », écrit actualite.cd. C’est dans le lotdes réactions après la défaite des Léopards face aux Bareas de Madagascar, hier dimanche 7 juillet à Alexandria stadium, en Egypte.

Pitshou MULUMBA