Assemblée provinciale du Nord-Kivu : la rapporteure Adèle Bazizane satisfaite du bilan positif de la session ordinaire

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’organe délibérant de la province du Nord-Kivu entend s’inscrire dans la dynamique du travail à l’écoute du peuple pour se démarquer des autres assemblées provinciales. C’est dans cette perception que la première session ordinaire clôturée, le 1er juillet dernier, a planté le décor d’un nouvel engagement au service de la population.

Melis Boasi, Correspondant à Goma

Porte-voix de l’institution, la députée Adèle Bazizane ne s’est pas cachée d’exprimer sa satisfaction du bilan positif de la session ordinaire clôturée malgré le fait que contrairement à d’autres provinces, le Nord-Kivu a connu un retard dans le fonctionnement de son organe délibérant. La cause, les élections retardées à Beni-ville, Beni territoire et Butembo. Un retard qui n’a pas permis d’avoir aussitôt tout l’effectif dans l’assemblée provinciale.

La rapporteure de l’assemblée provinciale s’est exprimée en ces termes: « Au cours de la session, le bureau provisoire installé avait fait valider les mandats des députés provinciaux avant d’organiser l’élection du bureau définitif dont nous faisons partie. L’équipe est composée de 5 membres et nous sommes la seule femme, ce qui est une fierté pour les femmes congolaises ».

Avec le bureau définitif, l’élue du territoire de Nyirangongo note notamment la constitution des groupes parlementaires, des Commissions permanentes et du bureau des sages.

« Aujourd’hui, nous avons comme d’autres provinces des sénateurs qui représentent le Nord-Kivu à la Chambre haute du Parlement à Kinshasa, grâce au vote fait par des députés provinciaux et également nous avons élu un nouveau gouverneur et son vice-gouverneur, qui est une femme. Ce qui fait que la province se dote petit à petit de ses institutions», a-t-elle indiqué.

Ainsi, avec les tâches réalisées en un temps record, la députée Adèle Bazizane estime que l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu doit être comptée parmi les meilleures de la République. Et surtout qu’elle se démarque dans la prise en compte du genre avec notamment une femme au bureau e l’assemblée provinciale et une autre comme vice-gouverneur de province.

En perspective, la rapporteure de l’Assemblée provinciale a invoqué la possibilité d’une session extraordinaire destinée à investir l’équipe gouvernementale de la province.

À la question sur la passivité des élus provinciaux dans le contrôle de l’exécutif provincial, Adèle Bazizane s’est montrée rassurante. «Cette nouvelle assemblée du Nord-Kivu sera exemplaire. Le contrôle et le suivi de l’exécutif seront au rendez-vous pour relever les défis de la province qui sont multiples entre autre l’insécurité et la maladie à virus Ebola », a-t-elle souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *