REVUE DE PRESSE DU VENDRDEI 12 JUILLET 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Lutte contre la corruption, Tshisekedi veut redynamiser la justice », c’est la Une de L’Avenir. Le tabloïd revient sur la célébration de la 1ère édition de la journée africaine de la lutte contre la corruption. Une cérémonie qui intervient dans un contexte où des faits de corruption ont été dénoncés aux élections législatives nationales, provinciales et sénatoriales. Et le Président de la République n’a cessé de manifester sa volonté de mettre un terme à ce fléau qui annihile les efforts faits pour l’amélioration du climat des affaires, écrit le journal.

« Lutte contre la corruption : le Chef de l’Etat décidé à fouiller les paradis fiscaux », titre Le Phare. L’on note que le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a présidé hier jeudi 11 juillet 2019, au Kempiski Hôtel Fleuve Congo, la cérémonie marquant la célébration de la 1ère Journée Africaine de Lutte contre la corruption. Placée sous le thème « Vers l’élaboration d’une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs », la manifestation a été marquée par une intervention musclée du Président de la République, qui a réitéré sa détermination d’éradiquer la corruption, un fléau présent dans tous les secteurs de la vie nationale.

Dans un autre registre, Le Phare écrit : « Coup dur pour Fayulu et Lamuka : Matungulu accepte l’offre de F. Tshisekedi pour la BAD ». On signale que l’intéressé a accepté la main tendue du président de la République, ainsi que l’atteste un communiqué de presse daté du 10 juillet 2019 et portant sa signature, sous le label de « Congo na Biso », son parti politique. L’homme va siéger, en qualité d’Administrateur, au sein de cette institution pendant trois ans, pour y assurer la défense des intérêts de la RDC et des cinq Etats « actionnaires » dont il est devenu le mandataire.

À ce sujet, Le Potentiel reprend : « Au-delà des antagonismes politiques, Tshisekedi propulse Matungulu à la BAD ». C’est dire, selon Le Potentiel, qu’au-delà des antagonismes politiques, le Chef de l’État a fait honneur à l’expertise en portant son choix sur le professeur Freddy Matungulu. Quant à LAMUKA, la poursuite de son combat politique devrait désormais se faire sans Matungulu. Coup dur !

De son côté, Forum des As titre : « Annoncé a la BAD, Freddy Matungulu dans le filet de Fatshi ». Ainsi donc, après le départ d’Antipas Mbusa Nyamwisi, qui a déjà rejoint Kinshasa pour soutenir la démarche de Félix Tshisekedi, « la défection » de Freddy Matungulu sonne comme « un nouveau coup dur pour la plateforme de l’opposition LAMUKA », fait remarquer La Libre Afrique relayé par Forum des As. Selon le média en ligne belge, « le soutien de Martin Fayulu a finalement trouvé sa vérité à la BAD plutôt que dans les urnes ». Et en réaction, Devos Kitoko, communicateur de Lamuka indique que la décision n’a pas été prise en accord avec Lamuka, et Lamuka ne peut pas concocter une quelconque décision avec les autorités aussi hostiles. Selon lui, Lamuka ne sera jamais déstabiliser par le départ d’un quelconque leader.

Bahati quitte le FCC et prédit : « Vous verrez, d’autres vont suivre », c’est ce que rapporte La Libre Belgique. Depuis plusieurs jours, des caciques du parti se manifestent discrètement pour soutenir la démarche du patron de l’AFDC, révèle-t-on. Et Bahati ne dément pas. « Certains nous poussent à poursuivre notre combat. D’autres nous disent qu’au PPRD certains craignent que la montée en flèche de l’AFDC soit le début de leur descente aux enfers. Ce qui est certain, c’est qu’avec le départ de l’AFDC du FCC ; la charpente va s’écrouler ». Et pour La Libre Belgique, l’asymétrie qui régnait en maître au sein de la majorité s’est largement infléchie.

Et dans une interview accordée à radiookapi.net, Bahati Lukwebo souligne que « L’AFDC-A est une grande force qui ne pouvait pas être écartée au profit d’un indépendant, qui n’amène que sa personne au FCC »

La Prospérité écrit : « FCC : les membres de l’AFDC-A ont 72 heures pour se positionner ! ». Le tabloïd a repris le communiqué signé par Mme Ilunga Nkulu Nene, la coordonnatrice de la plate-forme. Il est demandé aux membres du Regroupement politique AFDC-A, qui occupent des responsabilités dans les institutions au niveau national ou provincial pour le compte du Front Commun pour le Congo, de bien vouloir clarifier leur position d’appartenance ou non au FCC, endéans 72 heures à dater de la signature du présent communiqué.

Autres sujets, Rfi.fr annonce : « RDC : vaste opération anti-criminalité à Kinshasa ». L’on note que la police congolaise a mené cette semaine une vaste opération anti-criminalité à Kinshasa. Elle annonce avoir arrêté une centaine de personnes et récupéré des véhicules volés.

Pitshou MULUMBA