REVUE DE PRESSE DU LUNDI 22 JUILLET 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Dépôt de candidatures au Bureau du Sénat. Pas de militants au Palais du peuple », titre L’Avenir. Certains membres des partis et regroupements politiques veulent à tout prix accompagner leurs candidats pour le dépôt de leurs dossiers au Sénat, d’autres par contre voudraient marcher pour exiger la formation ou la nomination des membres devant composer le Gouvernement du professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba. C’est donc un climat électrique qu’il faut gérer avec sagesse, si on veut sauvegarder cette alternance politique qui s’est déroulée à la grande satisfaction de tous. 

C’est ainsi qu’il est formellement interdit aux candidats au Bureau du Sénat de se faire accompagner des militants pour  le dépôt de leurs candidatures.  Ainsi, tout militant qui sera aperçu dans les environs du Palais du peuple, sera considéré comme voulant troubler l’ordre public et la Police ne se fera pas prier pour le mettre hors d’état de nuire.

À ce sujet, Cas-info précise que la police promet de sévir. À partir du lundi 22 jusqu’à la fin de la semaine, il n’y aura aucune manifestation politique dans la ville de Kinshasa, a rapporté le général Sylvano Kasongo, patron de la police dans la capitale.

Dans un autre registre, le site d’info Cas-info révèle : « Formation du gouvernement : des négociateurs du CACH reçus par Joseph Kabila ». L’information a été livrée par le secrétaire général de l’UDPS lors d’une matinée politique du parti présidentiel. Augustin Kabuya qui ne s’est pas attardé sur le dossier a simplement indiqué l’échange du vendredi entre négociateurs du CACH et autorité morale du FCC a porté sur l’évolution des discussions autour de la constitution du gouvernement.

Le Phare écrit : « Sankuru : Mukumadi passe, Mende en colère contre le FCC. Le tabloïd porte la voix des observateurs qui pensent que les députés provinciaux ont sanctionné la mauvaise gouvernance des « Kabilistes » représentés par Mende et récompensé l’activisme de Joseph Stéphane Mukumadi comme opérateur économique. La soif de changement était si forte, pense-t-on, que le candidat du FCC n’avait aucune chance de gagner.

À ce sujet, Le Potentiel titre : « Après l’échec de Mende dans le Sankuru. Le FCC glisse à petit pas dans le vide ». Le journal rappelle qu’en 2018, le FCC a perdu la présidence de la République au profit du CACH de Félix Tshisekedi. Félin, il a rebondi en s’assurant une large majorité au Parlement et dans les assemblées provinciales. Sa chevauchée vient d’être stoppée net le week-end avec la perte du contrôle d’une province symbole, le Sankuru, que convoitait Lambert Mende, grand tribun du PPRD. Au FCC, c’est une pilule dure qui risque d’être au menu de l’élection du bureau définitif du Sénat le 27 juillet prochain. Bousculade, glissade avant… la dégringolade dans le vide.

Et l’on note comme en réponse, les propos du coordonnateur du bureau stratégique mis en place par le FCC pour l’élection du bureau du Sénat, relayés par actualite.cd. Jean-Lucien Bussa s’est exprimé en ces termes. « Nous sommes en train de plancher sur 95 sénateurs qui vont voter pour Thambwe Mwamba »

Dans la foulée, Forum des As écrit : « Bureau du Sénat, Jean-Lucien Bussa met le curseur sur Thambwe Mwamba, Boshab, Tibassima… » L’on que dans les couloirs de l’hémicycle, les esprits se chauffent au regard des ambitions qui s’affichent. Et Jean-Lucien Bussa reste convaincu que « la Chambre des sages a besoin d’un président prestigieux, respectable, compétent et d’une objectivité indéniable ».

Et dans son édito, le même tabloïd estime qu’il s’agit « d’un scrutin test » en interrogeant : « Quel impact la fronde Bahati aura-t-elle sur le scrutin ? » L’on note que le sénateur du Sud-Kivu passe depuis pour une espèce de variable d’ajustement dans les bisbilles entre le FCC et le CACH. Le vote étant secret, bien malin qui pourrait jouer au prestidigitateur. En 2007, la même majorité avait fait des infidélités au candidat très PPRD… Absent du ticket, CACH devrait, coalition oblige, voter et faire voter les candidats FCC. Ce qui paraissait aller de soi jusqu’il y a peu devient de moins en moins évident.

La Prospérité présente : « Thambwe Mwamba et Evariste Boshab : le ticket gagnant du FCC au perchoir du Sénat ! » Il s’agit d’un ticket porté par Alexis Thambwe Mwamba (indépendant) et Evariste Boshab (PPRD), respectivement prétendants aux postes de président et 1er Vice-président de la Chambre haute du Parlement. Parmi les autres sénateurs alignés, il y a John Tibasima (AAB), comme candidat 2ème Vice-président, professeur Kahumba (PPRD) comme rapporteur, Eric Rubuye (ACO) comme questeur et Zagbalafio (ATD) questeur adjoint. Pour le FCC, ces choix se justifient par le fait que le Sénat doit rester une institution de référence, une institution phare de la République.

Dans un autre registre, L’Avenir rapporte : « À l’intronisation de Mgr Toussaint Iluku. Jeanine Mabunda appelle à l’amour de tous les enfants de l’Équateur et du pays tout entier ». L’on note que la Speaker de la chambre basse du Parlement, représentante personnelle du Chef de l’État qui a pris la parole au cours de cette grande cérémonie, a appelé à l’amour de tous les enfants de l’Équateur et du pays tout entier, sans coloration politique et sans divisions ethniques, linguistiques ou régionalistes, pour le triomphe d’un Congo Émergeant. 

À ce sujet, Le Potentiel rapporte : « Ordination du nouvel évêque de Bokungu Ikela : J. Mabunda apporte le don du Chef de l’État à Mgr Iluku ». L’on note que pour son premier voyage en casquette de speaker de la Chambre basse du Parlement dans le Grand Équateur où elle a représenté le Chef de l’État à la prise de possession canonique du père Toussaint Iluku Bolumbu dans le diocèse de Bokungu Ikela (Tshuapa), hier dimanche 21 juillet, la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, a prêché l’unité à toute la population pour une destinée meilleure. Jeanine Mabunda, qui était accompagnée d’une forte délégation des élus nationaux du Grand Équateur et des autres coins du pays, a apporté une contribution de cent mille dollars américains et une jeep Land cruiser, don du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, à l’archidiocèse de Bokungu-Ikela.

Autre sujet, « Beni : 6 civils tués dans les attaques des groupes armés », annonceradiookapi.net. Le site rapporte que six civils ont été tués dans deux attaques différentes des groupes armés dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, samedi 20 juillet et ce dimanche 21 juillet. Le Porte-parole des opérations Sokola 1 qui ne parle pas d’une attaque des ADF, annonce que l’armée a initié des recherches pour identifier les assaillants.

Pitshou MULUMBA