REVUE DE PRESSE DU JEUDI 22 AOÛT 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sites d’info et les tabloïds parus ce jeudi reprennent à leur Une et à l’unisson l’imminence de la publication de l’équipe Ilunga Ilunkamba.

Le Potentiel titre : « Nomination du gouvernement. Tshisekedi – Ilunga : l’ultime rencontre ». Il s’agit pour ce tabloïd, du bout de tunnel qui se dessine dans la mise en place du gouvernement. Selon Le Potentiel, la promulgation de l’ordonnance présidentielle nommant les 65 membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba est déjà sur la table du Président de la République. Le temps de quelques ajustements de dernière minute. Tout sera certainement bouclé à l’issue de l’ultime rencontre, ce jeudi, entre le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

L’Avenir reprend : Sortie du 1er gouvernement de Sylvestre Ilunga. Tshisekedi : « C’est une question d’heures ». Deux observations sont soulevées, à cet effet. La première c’est que contrairement à certaines rumeurs, le Président de la République n’a jamais reçu ni rejetée de mouture du Gouvernement, parce que n’ayant pas pris en compte les aspects genre et jeunesse. La deuxième observation, c’est le fait que ça soit au Front Commun pour le Congo (FCC) ou au Cap pour le changement (CACH), tout le monde affirme avoir respecté à la lettre le fil conducteur du Premier ministre, regorgeant 10 critères non exclusifs.

Plus précis, Forum des As indique que « la composition du nouveau Gouvernement en RD Congo pourrait, finalement, être connue dans la soirée de ce jeudi 22 août ». C’est ce qu’a déclaré hier mercredi, le Président Félix Tshisekedi à la presse angolaise à Luanda, où il a participé aux travaux d’un mini-sommet sous régional, aux côtés de ses collègues Paul Kagame du Rwanda, Yoweri Museveni de l’Ouganda, Denis Sasssou Nguesso du Congo-Brazzaville et Joaõ Lorenço d’Angola.

« Gouvernement Ilunga : Félix Tshisekedi confirme la publication aujourd’hui ! », écrit La Prospérité. Le journal revient sur les propos du Chef de l’Etat à Luanda et note : « ce que d’aucuns ont qualifié de tâtonnements n’aura été, en réalité, que cette douleur d’enfantement dont les soins exigeaient, à la fois, des discussions autour de la taille du gouvernement, de la nomenclature des ministères, à la clé de répartition ainsi qu’à l’attribution des postes. Et puis, comme il fallait s’y attendre,  le Président de la République ajoute encore que les deux plateformes qui, au départ, étaient diamétralement opposées, puisque se considérant comme des protagonistes,  devaient dégager des points de jonction pour mettre toutes les synergies en ensemble en vue de garantir la mobilisation de toutes les énergies face aux multiples défis qui attendent le  travail en coalition dont les acteurs étaient appelés à marcher sur le fil du rasoir.

« Diplomatie : Tshisekedi réussit son coup, Kagame et Museveni réconciliés à Luanda », écrit le site OuraganFm. L’on note que les président rwandais, Paul Kagame et son homologue ougandais, Yuweri Museveni ont signé mercredi à Luanda en Angola, un mémorandum d’entente en vue de normaliser leurs relations détériorées depuis quelques années. Par cet acte, les deux voisins décident ainsi d’enterrer la hache de guerre. Et le mémorandum de paix est le résultat de la facilitation des présidents Lourenco et Félix Antoine Tshisekedi tel que décidé lors du sommet quadripartite du 12 juillet dernier à Luanda.

Dans un autre registre, Le Potentiel note : « Promesse de campagne de Félix Tshisekedi : l’enseignement primaire gratuit dès la rentrée scolaire 2019 ». L’on note que l’actuel Chef de l’Etat avait promis pendant la campagne électorale de travailler à la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire en RDC. Et c’est chose faite, rapporte le journal. Tous les frais de scolarité, sous toutes leurs formes, sont supprimés dans tous les établissements publics d’enseignement de base. L’annonce a été faite par le ministre a.i. de l’EPSP, Emery Okundji. Et L’Avenir qui écrit : « Rentrée scolaire 2019-2020, Tshisekedi matérialise la gratuité de l’éducation de base dans le secteur public », annonce l’ouverture à Kinshasa, du 22 au 24 août 2019, d’une deuxième table ronde sur l’opérationnalisation de la gratuité de l’éducation de base. L’objectif est d’examiner les modalités pratiques qui permettent la mise en œuvre effective de la gratuité de l’enseignement de base dès la rentrée scolaire 2019-2020.

À ce sujet, ACTUALITE.CD précise : « Ecoles publiques : les parents qui ont déjà payé les frais scolaires doivent être remboursés, soutient le ministre de l’EPSP ».

Actualité parlementaire, « Assemblée nationale, Mise en place de la commission spéciale et temporaire pour la validation des pouvoirs de 46 députés », rapporte L’Avenir. C’était lors de la brève séance plénière d’hier mercredi 21 août 2019. La speaker de la Chambre basse du Parlement, Jeanine Mabunda, a annoncé la mise en place d’une commission spéciale et temporaire qui sera composée d’un membre par groupe parlementaire (16) et d’un non-inscrit, soit au total, 17 membres. Cette commission spéciale sera chargée de vérifier les pouvoirs des 15 suppléants et de 31 députés nationaux susvisés. Elle dispose d’un délai de 48 heures pour déposer son rapport au bureau de l’Assemblée nationale.

Autres sujets, Scooprdc recadre l’hôtel de Kinshasa. Le site d’info écrit : « Permutation et nomination des bourgmestres de Kinshasa : le ridicule du fake news à good news ! » L’on note que finalement l’arrêté signé par le gouverneur de la ville province de Kinshasa, mardi 20 août, vient confirmer ce que son directeur de cabinet, Me Bonzeke Iliki, avait à peine déclaré de faux document alors que beaucoup de médias l’avaient déjà relayé. Qui, de journalistes ou du directeur de cabinet du gouverneur Ngobila a menti l’opinion lorsqu’on compare les deux documents (le rejeté et l’officiel), et l’on se rend bien compte que le contenu est le même à la simple différence de la couleur du papier et de l’ajout du mot ‘’provisoire’’ ? Certes, le document a fuité quelques heures auparavant du cabinet. Mais par qui ? A Ngombila de diligenter une enquête. Les journalistes, mieux la presse, a été correcte.

Pour sa part, depeche.cd rapporte l’inquiétude de la Société civile de Mambasa à cause de la présence des hommes armés à Bangole. Dans un entretien avec depeche.cd, le président de cette structure citoyenne en groupement Bangole en chéfferie de Babila Babombi, territoire de Mabasa en Province de l’Ituri appelle ainsi  la population à la collaboration et à la dénoncer auprès des forces loyalistes tout cas suspect.

Dans son focus sur Kinshasa, Rfi.fr note : « Indemnisation des compagnies pétrolières en RDC: une ponction qui fait polémique ». Il s’agit des 15 millions de dollars correspondant aux 15% de l’indemnisation que les pétroliers devaient récupérer. Cette somme est qualifiée de décote, une sorte de retenue à la source dont on ne connaît pas la justification particulière. Cet argent a été versé essentiellement sur un compte ouvert dans une banque privée au nom du Comité de suivi des prix des produits pétroliers. Et ce à la demande notamment du ministre congolais de l’Économie. L’argent a été retiré dans les deux semaines qui suivent, en plusieurs fois, selon des relevés bancaires consultés par RFI. D’où la question : « Pourquoi cette somme a-t-elle été versée sur le compte d’une banque privée ? Et à quoi a-t-elle servi ? » Sur ce dernier point, pas de réponse. Les inspecteurs des finances n’ont pas obtenu les justificatifs des retraits.

Pitshou MULUMBA