Les défis à relever

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de coalition CACH-FCC aura du pain sur la planche. Sa publication a duré beaucoup de temps. Il a fallu des âpres discussions pour que les deux plates-formes politiques arrivent à s’accorder sur sa taille. Contrairement au gouvernement Tshibala, celui d’Ilunga Ilunkamba est composé de 65 membres, répartis de la manière suivante : 42 pour le FCC et 23 accordés au CACH. Qu’est-ce qu’on attend de ce gouvernement au regard de multiples problèmes qui se posent au pays ?

Le Potentiel

La RDC est confrontée à d’énormes difficultés qui affectent tous les secteurs de la vie nationale. Une telle situation nécessite une thérapeutique de choc. C’est pourquoi, le nouveau gouvernement n’a pas droit à l’échec. Il a plutôt un devoir patriotique. Celui de sauver la RDC qui est en train de chavirer. Parmi les problèmes urgents à résoudre, figurent, entre autres, l’instauration de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national ; l’amélioration du vécu quotidien de la population ; l’éradication de la maladie à virus Ebola.

Pour gagner un tel pari, le gouvernement est appelé à mobiliser des fonds qu’il doit gérer en toute transparence. Le détournement des deniers publics et autres pratiques négatives de triste mémoire sont à abolir. Unis comme un seul homme, les membres du gouvernement doivent avoir un même idéal et regarder dans la même direction. Ils ne doivent pas perdre de vue que le vent du changement a déjà soufflé.

C’est en s’inscrivant dans un tel schéma que le gouvernement Ilunkamba pourrait apporter un sourire aux Congolais longtemps meurtris par les dirigeants d’hier. Le souverain primaire qui s’est rendu aux urnes a droit à la dignité. Qu’a-t-il fait pour souffrir dans un pays qui regorge d’immenses richesses tant du sol que du sous-sol ? La balle est dans votre camp. Excellences messieurs les ministres, la volonté politique suffit pour redresser les fronts des Congolais longtemps courbés. Unissez-vous et sauvez notre pays.