Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

REVUE DE PRESSE DU JEUDI 29 AOÛT 2019

« De nouveaux ministres venus de nulle part, La caméra de l’ANR sur le gouvernement Ilunga », titre Le Potentiel. L’on note que 76,9% des membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba découvrent la fonction, à quelques rares exceptions. En attendant leur investiture, l’opinion tente de décrypter à sa manière leur cursus. Ils sont en même temps dans le viseur de l’ANR (Agence nationale de renseignements) qui les passe au scanner. Car, à ce niveau de responsabilité, engager l’Etat oblige à un devoir de moralité, d’expérience et de savoir-vivre.

« Deux jours après la signature de l’ordonnance présidentielle. Prise de contact hier entre Ilunga Ilunkamba et son équipe », rapporte Forum des As. Au centre de cette réunion informelle, la préparation du discours de politique générale du Gouvernement à présenter à la Chambre basse du Parlement en vue de l’investiture.

Et dans la foulée, Cas-info note la réaction de l’opposant Martin Fayulu à la composition du nouveau gouvernement. « C’est Kabila qui continue », a déclaré l’opposant mardi à Kinshasa en marge d’une réunion de la Dynamique pour la vérité des urnes, une formation de contestation des résultats électoraux. Pour Martin Fayulu, le responsable de cette situation se nomme Félix Tshisekedi, le Chef de l’État, qu’il accuse de faire « affront au peuple congolais » et d’ « avoir remis le pays à zéro », au mépris selon lui des efforts consentis par les Congolais. La seule alternative possible pour l’ancien coordonnateur de Lamuka est de refaire la révolution. « Nous devons refaire la lutte pour chasser Kabila », a déclaré M. Fayulu.

« Assemblée nationale, Après la validation des pouvoirs, cap sur l’investiture », écrit L’Avenir. L’on note que l’Assemblée nationale a épuisé hier mercredi 28 août 2019, le premier point inscrit à l’ordre du jour de la session extraordinaire en cours. Il s’agit la validation des pouvoirs des députés nationaux. Les pouvoirs des 15 suppléants des députés nationaux élus frappés d’incompatibilité et de 31 élus proclamés définitivement députés nationaux par la Cour constitutionnelle ont finalement été validés. Après cette étape, l’Assemblée nationale n’attend plus que l’audition du programme du Gouvernement, suivi de son investiture. Et le retour du Président de la République à Kinshasa, sera un principal déclencheur, écrit le journal.

À ce sujet, La Prospérité souligne qu’« aujourd’hui, mieux qu’hier, la Chambre basse du Parlement affiche complet ». Comme pour dire, fini les contentieux électoraux. Les 500 Députés nationaux sont donc désormais connus.

Le même tabloïd note, entre-temps, l’exhortation faite au gouvernement par le groupe parlementaire CACH. Dans la déclaration faite hier mercredi 28 août au Palais du peuple,  Cap pour le Changement exhorte les membres du Gouvernement à plus de parcimonie, d’intégrité et d’efficience dans la gestion des affaires de la République afin que l’ensemble de leur action converge efficacement à la vision du Chef de l’Etat, celle de donner au peuple congolais toute la primeur.

Autres sujets, « À Yokohama, Félix Tshisekedi a échangé avec le chef de la JICA sur les investissements en RDC », rapporte radiookapi.net. Les échanges ont porté notamment sur l’aide apportée à la RDC dans le cadre de l’éradication de la maladie à virus Ebola, la construction d’infrastructures, la télédétection, le corridor Nord, les prêts concessionnels et les investissements, annonce la Présidence de la République. Et de son côté, ACTUALITE.CD fait un focus sur la première dame. Intervenant mercredi 28 aout 2019 dans le cadre d’un forum sur les violences basées sur le genre, organisé en marge de  la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7), Denise Nyekeru a proposé la « réduction » de la pauvreté comme l’un des moyens efficaces de lutte contre le mariage des enfants.

« Beni attend le SG de l’ONU, Antonio Gutteres le dimanche 31 août », annonce le site d’info Ouraganfm. D’après les sources de Nations-Unies, Antonio Guteress commence sa visite en RDC par la province du Nord-Kivu pour soutenir les équipes en riposte contre Ebola. Samedi 30 août, le secrétaire général de l’ONU est annoncé à Goma, avant de progresser vers Beni le lendemain.

Mediacongo note : « Processus électoral : les élections locales incertaines en septembre ! » L’on note qu’aucune activité préparatoire n’est exécutée à moins d’un mois de la date initialement prévue pour le scrutin des conseillers communaux et des secteurs/chefferies.

« Scandale sexuel au Kongo central : tous sont coupables et impardonnables », souligne Scooprdc. Le site d’info note que la vidéo qui circule à grande vitesse sur la toile d’un vice-gouverneur nu comme un ver de terre, est d’une inanition exceptionnelle. Pour une justice complète et juste, beaucoup d’observateurs estiment que le numéro 1 de l’ANR au Kongo central devrait aussi être interpellé ainsi que le gouverneur de province indexé comme commanditaire du coup sale monté contre son collaborateur en complicité avec son assistante et les services. Au-delà des actions judiciaires, les deux autorités provinciales au cœur de ce scandale Ne-kongo, premier du genre, devraient démissionner pour le sens de l’honneur. Sinon, le Chef de l’Etat qui a les compétences constitutionnelles de le faire, est appelé à les limoger le plus vite possible comme son prédécesseur Joseph Kabila l’avait fait avec le vice-ministre au PT-NTIC, Enoch Sebineza.

Pitshou MULUMBA