REVUE DE PRESSE DU MARDI 10 SEPTEMBRE 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Pour éviter le chevauchement entre ministres, ministres près et ministres délégués. Vivement une ordonnance pour clarifier les compétences ». C’est la Une de FORUM DES AS. Le journal rapporte que tous les membres du gouvernement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba sont entrés en fonction hier après la dernière série des cérémonies de remise-reprise qui sanctionnent l’acte de passation des pouvoirs. FORUM DES AS souligne ainsi qu’ils sont effectivement devenus ministres, ministres-délégués et vice-ministres du gouvernement. Désormais, ils sont au service de la République pour qui ils exercent leurs fonctions et non de leurs partis ni regroupements politiques qui les ont mandatés. Ils sont au-dessus des ces structures politiques, des faits privés qui ne représentent pas l’État.

« Gouvernement Ilunkamba. Cap sur la déclaration du patrimoine », écrit L’Avenir. Le tabloïd note qu’après l’investiture et les différentes remises-reprises tant à la Primature que dans les ministères sectoriels, le Gouvernement que dirige le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est astreint à une obligation constitutionnelle de taille. Il s’agit de la déclaration écrite devant la Cour Constitutionnelle, de leur patrimoine familial comme l’exige l’article 99 de la Constitution. Probablement aujourd’hui ou demain, le Premier ministre et son équipe devraient se conformer à cet exercice de transparence, dans une société qui n’a presque plus de repère, souligne le journal.

Dans la foulée de ces remises-reprises, ACTUALITE.CD rappelle : « Le dossier Gécamines et SNCC attend le nouveau ministre du portefeuille qui a pris ses fonctions samedi ». Nommées par ordonnances présidentielles, les nouvelles autorités de la Gécamines dont Sama Lukonde et Albert Yuma et celles de la SNCC notamment Gabriel Kyungu et Fabien Mutomb n’ont pas encore commencé à travailler près de trois mois après leur nomination. Le Président de la République Félix Tshisekedi avait reconnu lors de sa conférence de presse à Bunia, quelques blocages pour des « calculs politiques ». La ministre sortante membre du PPRD, Wivine Mumba aurait refusé sur ordre de la hiérarchie de son parti de notifier aux nominés leurs nominations.

L’Avenir rapporte également la participation du Chef de l’État Félix Tshisekedi à la 5ème édition du forum « Investir en Afrique ». À l’instar du Forum « Makutano » de Kinshasa, la 5ème édition de ce forum est la rencontre des dirigeants et hommes d’affaires africains. A l’hôtel Kintele, quartier huppé de Brazzaville présenté comme le quartier le plus écologique de la ville, près de 500 participants sont attendus à ce rendez-vous.

Autres sujets, LE MAXIMUM révèle : « Gratuité de l’enseignement de base : des catholiques contre Fatshi ». Il s’agit là d’un coup de froid dans l’enthousiasme entourant la décision présidentielle relative à la mise en œuvre sans délai de la gratuité de l’enseignement de base sur toute l’étendue de la RDC à partir de l’année scolaire 2019-2020 en cours depuis le 2 septembre courant. Le site du journal indique qu’un groupe d’organisations et d’établissements d’enseignement relevant de l’église catholique romaine rd congolaise est à l’origine d’un mouvement de contestation dont les effets se font sentir, en provinces particulièrement.
Mais c’est de Kinshasa, particulièrement dans quelques écoles publiques du réseau conventionné catholique que le mouvement s’est enclenché depuis le week-end dernier. Même s’il semble d’envergure minime jusque-là. Contrairement à toutes les institutions d’enseignement conventionnées catholiques, le collège St Joseph de la paroisse Ste Anne dans la commune de la Gombe s’est opposé à la restitution des frais payés par les parents au titre de l’année scolaire 2019-2020.

LA PROSPERITÉ reprend parmi ses titres à la Une, la 4ème édition de l’Expo-béton lancée hier, lundi 9 septembre 2019, au Pullman Grand Hôtel. Axée sur le thème : « Kinshasa 2050, mégalopole du Corridor-Ouest ». Des conférences, offres promotionnelles, expositions et diverses activités culturelles sont les centres d’intérêt de cette édition dont le go a été donné par Pius Mwabilu, représentant du Chef de l’Etat.

Dans son focus sur la RDC, RFI.FR rapporte qu’ « une marche de la Lucha violemment réprimée à Kananga ». Le mouvement citoyen la Lucha entendait défiler à Kananga, le chef lieu du Kasaï-Central, pour protester contre la décision du gouverneur de suspendre les responsables de l’administration territoriale. Mais les forces de l’ordre n’ont pas laissé le petit cortège d’une dizaine de militants se mettre en marche, ce que condamne la Lucha.

Pitshou MULUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *