REVUE DE PRESSE DU MERCREDI 11 SEPTEMBRE 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ouverture du 5ème Forum investir en Afrique à Kintele (Brazzaville). Tshisekedi, le réformateur », titre L’Avenir. L’on note que depuis 2015, le Forum Investir en Afrique est la tribune appropriée qui évoque le partenariat commercial privilégié entre la Chine et l’Afrique. Et soucieux de voir son pays jouer un grand rôle au cœur de l’Afrique afin de booster son économie, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a sollicité l’appui de ses homologues, afin que la 6ème édition ait lieu à Kinshasa. À ces assises, Félix Tshisekedi s’est voulu un grand réformateur, disant que depuis son accession à la magistrature suprême de la RDC, il a pris le ferme engagement d’opérer des réformes dans plusieurs secteurs de la vie nationale.

Pour sa part FORUM DES AS note : « Au forum économique investir en Afrique de Brazzaville, Félix Tshisekedi annonce l’augmentation du budget de l’éducation de 8 a 20 % ». Intervenant hier à la cinquième édition du Forum Investir en Afrique (FIA5), le chef de l’Etat a reconnu, à ce propos, « qu’il s’agit d’un effort exceptionnel qui appelle à une solidarité exceptionnelle ». « La gratuité de l’enseignement de base portera en une année le total des dépenses de l’éducation de 8 à près de 20% du budget, soit un niveau proche de la norme fixée par l’UNESCO ». Cette organisation onusienne ayant la science dans ses attributions recommande aux Etats de consacrer au moins 20 % du budget à l’éducation.

À ce sujet, LA PROSPÉRITÉ écrit : « Forum Investir en Afrique : Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emplois dans les économies africaines ». Le journal explique que ce forum met en évidence de nombreuses opportunités entre les entreprises non africaines et africaines, ainsi qu’entre les entreprises non africaines et les gouvernements africains par le biais de partenariats publics-privés (PPP) viables et bien structurés. Il aborde également les contraintes en matière d’investissement et encourage une gestion macroéconomique saine ainsi que des réformes visant à améliorer le climat des affaires dans les pays africains.

De son côté LE POTENTIEL rapporte que : « Depuis Brazzaville au Forum Investir en Afrique F. Tshisekedi annonce la mise en place de l’Autorité de régulation de l’énergie et de l’Agence de l’électrification rurale ». LE POTENTIEL souligne que depuis la libéralisation du secteur de l’énergie en 2014, les opérateurs privés attendaient la mise en œuvre effective de ces institutions pour pouvoir lancer des projets énergétiques en RDC.

Autres sujets, « À la demande du Parquet de la Gombe, Godé Mpoyi lève les immunités parlementaires de Mike Mukebayi », écrit L’AVENIR. Selon Godé Mpoyi Kadima, cette levée intervenue le lundi 9 septembre, fait suite à une demande du parquet de la Gombe. Le président de l’APK soutient que pendant les vacances parlementaires, c’est au Bureau que revient la prérogative de lever ou pas les immunités d’un député. D’après Godé Mpoyi, Mike Mukebayi fait l’objet de plusieurs plaintes, notamment pour diffamation et injures publiques, émanant de diverses personnalités.

Et CAS-INFO écrit à ce sujet, « Son immunité parlementaire levée, Mike Mukebayi à nouveau dans le collimateur de la justice ». « Je savais que ça finirait par arriver ».Se confiant en exclusivité à CAS-INFO, Mike Mukebayi sait que cette fois-ci, il est dans l’œil du cyclone. « Je n’ai pas été notifié, je l’ai appris comme tout le monde sur les réseaux sociaux », se désole le député provincial, désormais libre pour être entendu par la justice.

7/7.cd rappelle que Mike Mukebayi avait déjà été suspendu de l’assemblée provinciale pour une période d’une année. Le député provincial a déjà fait la prison.  Il avait déjà été condamné en 2014 à une année de prison pour imputation dommageable contre la personne du Monseigneur Laurent Mosengwo Pasinya. Il avait accusé, sans apporter la moindre preuve, l’archevêque de Kinshasa d’avoir touché des pots-de-vin du régime Kabila.

FORUM DES AS annonce : « Service national : 4.000 anciens rebelles en formation à Kayoyo ». Venus des groupes armes dans toute leur diversité, environ 4.000 anciens rebelles sont confiés au Service national, piloté par le général Jean-Pierre Kasongo Kabwik, pour une formation au centre Kayoyo, ouvert au sein du Centre pilote Mzee Laurent-Désiré Kabila de Kanyama Kasese, dans la province du Haut-Lomami. Selon la source qui a livré cette information hier à FORUM DES AS, les 4.000 anciens rebelles proviennent de groupes armés dans toute leur diversité. À savoir les Maï-Maï, les Kamwina Nsapu et les hommes du fameux commandant  » Buffle « , venus de l’ex-province de l’Equateur.

LE POTENTIEL révèle en grand titre : « Selon le FMI, perspectives inquiétantes de la RDC jusqu’en 2024 ». L’on note qu’après des consultations menées dans le cadre de l’article IV de ses statuts, le Conseil d’administration du FMI a enfin rendu son verdict. Le Fonds ne cache pas ses inquiétudes sur les perspectives économiques et financières de la RDC jusqu’en 2024. Ses conclusions obligent la RDC à recadrer le plus rapidement possible le tir en actionnant une batterie de réformes. La survie passe, entre autres, par la réouverture des discussions avec le FMI. Ce qui permettrait à la RDC de rééquilibrer ses comptes nationaux pour éviter une surchauffe désastreuse de ses principaux agrégats macro-économiques, souligne le journal.

« RDC : Encore des pêcheurs congolais arrêtés par la marine ougandaise sur le lac Édouard », annonce ACTUALITE.CD. 21 pêcheurs congolais de Kyavinyonge, en territoire de Beni (Nord-Kivu) ont été arrêtés la soirée du lundi 9 septembre sur le lac Édouard par la marine ougandaise. La nouvelle a été rapportée mardi par un groupe d’une dizaine de pêcheurs qui ont réussi à s’échapper entrain les mains de l’armée ougandaise.

 Pitshou MULUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *