Les membres du gouvernement liés par un « Acte d’engagement éthique » : Ilunga Ilunkamba promet de sévir

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un « Acte d’engagement éthique » lie les membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba à l’Etat congolais. Le Premier ministre a d’ailleurs promis de sanctions pour faire respecter cet Acte.

Les membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba, dont le Premier ministre lui-même, ont signé mercredi un « Acte d’engagement éthique » qui les lie désormais à l’Etat congolais dans l’exercice de leurs fonctions. Une cérémonie a été organisée à cette occasion, en collaboration avec l’Observatoire de la surveillance de la corruption et de l’éthique professionnelle (Ocep).

Ce geste traduit, selon le chef du gouvernement, l’expression de la volonté politique du Chef de l’Etat exprime à travers le programme du gouvernement, faisant de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption un des segments de sa mandature. Les 65 membres de l’équipe gouvernementale ont signé cet acte d’engagement devant la presse et une forte assistance.

Le Premier ministre a profité de l’occasion pour énumérer quelques valeurs déontologiques qu’il attend retrouver dans son équipe gouvernementale.

« Ce comportement doit être caractérisé par l’observance des valeurs déontologiques ci-après : agir dans l’exercice de ses fonctions avec dévouement, honnêteté, intégrité, dignité, équité, impartialité et loyauté. S’abstenir de se prononcer sur toute affaire dans laquelle on est impliqué directement ou indirectement pour éviter tout conflit d’intérêt… »

Pour le ministre d’Etat et ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu Mukala, ce geste constitue les prémisses de la bonne gouvernance. « Ce sont les prémisses de la bonne gouvernance pour l’intérêt de notre peuple qui viennent d’être posées. Nous devons respecter et suivre scrupuleusement ces prémisses. C’est le fonctionnement normal de la bonne gouvernance qui vient d’être inauguré », a affirmé Pius Muabilu.

Augustin Kibassa Maliba, ministre des Postes Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’information et de la communication, a rappelé l’obligation pour tous les membres du gouvernement de « servir et non se servir ». « Je crois que le premier changement c’est dans notre façon de faire, il faut qu’on comprenne que nous sommes là pour servir le peuple et non se servir. Et je pense que c’est très bien venu, il faudrait maintenant que chaque membre du gouvernement puisse comprendre qu’il faudrait absolument suivre l’acte que nous avons signé », a-t-il indiqué.

Mme Rose Lumboya, ministre des Affaires sociales, note que, par cette signature, « les ministres doivent être les exemples ».

Outre ce geste, les membres du gouvernement doivent s’acquitter d’un devoir, celui de déclarer officiellement leurs avoirs et patrimoines avant de se mettre résolument au travail.

LE GROS BÂTON

En signant cet acte d’engagement éthique, les membres du gouvernement marquent leur adhésion au code de bonne conduite d’agent public. A cette occasion, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les membres de son gouvernement à « observer strictement des valeurs déontologiques », notamment agir avec dévouement, honnêteté, intégrité, équité, dignité, impartialité et loyauté.

Les membres du premier gouvernement de la première alternance pacifique en RDC sont également conviés à s’abstenir de se prononcer sur toute affaire pour laquelle ils sont directement ou indirectement impliqués; d’exercer soit par soi-même soit pas une personne interposée toute activité incompatible avec leurs fonctions, de divulguer le secret professionnel et d’utiliser les biens publics pour des fins personnelles.

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a dès lors promis : « les membres du gouvernement doivent s’attendre à des sanctions en cas de manquement à ces obligations. Je vous exhorte à prendre conscience ».