Un nul et une défaite en deux sorties/Foot-amical : Christian N’sengi évalue ses Léopards

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après deux matches amicaux internationaux livrés contre l’Algérie et la Côte d’Ivoire, les Léopards de la RDC n’ont pas fait piètre figure. Ils ont avant tout tenu tête aux champions d’Afrique en titre, l’Algérie (1-1), ensuite, ils ont perdu face à la Côte d’Ivoire (1-3). Deux matches qui permettent au sélectionneur des Léopards Christian N’sengi de jauger le niveau de ses Léopards.

Armel Langanda

Les Algériens étaient les premiers à ouvrir le score grâce à Slimani, l’attaquant de Monaco, à la 5è minute de la partie. L’égalisation congolaise est intervenue à la 26è minute par l’entremise de Cédric Bakambu. Score final : un but partout.

L’équipe congolaise a fait bonne figure avec un engagement considérable. Face à une équipe d’Algérie qui a utilisé ses pions comme Ryan Marhez et les autres, le match est passé à une vitesse extraordinaire.

Soucieux de jauger le niveau de ses poulains, le sélectionneur des Léopards, Christian N’sengi, a opéré au total quatre changements. Samuel Moutoussamy a remplacé Bolasie, Kayembe pour José Mpoku, Chadrack Akolo pour José Mpoku et Jackson Muleka pour Neskens Kebano.

Les Léopards n’ont pas cédé à la pression des Fennecs très violents surtout dans des contres. Les poulains de Christian N’sengi ont réussi à arracher un nul précieux face aux champions d’Afrique au terme d’un match plaisant.

Une défaite, mais pas une déception

En seconde explication contre la Côte d’Ivoire, le dimanche 13 octobre à Amiens (France), les Léopards ont été cueillis à froid en ramassant deux buts W. Kanon (22è) et Nicolas Pépé (44è). 2-0, c’était le score à la pause.

La seconde période commence bien avec l’entrée de Yannick Bolasie qui prend la place du jeune Muleka et le gardien Morsi en remplacement de Parfait Mandanda. Les Léopards se réveillent. Le côté droit de la défense ivoirienne est beaucoup sollicité avec les assauts de Bolasie. C’est sur son centre difficilement réalisé que Chadrack Akolo parviendra à réduire le score à la 64è minute. Malgré la pression congolaise, les Ivoiriens marquent le 3è but par Saha à la dernière action du match.

Grosso modo, les Léopards laissent une bonne impression pour l’avenir. L’entraîneur Christian N’sengi a une idée pour préparer les éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations.