80 ans de TP Mazembe : Gianni Infantino et Ahmed Ahmed présents à Lubumbashi, à l’invitation de Moïse Katumbi

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la FIFA, Gianni Infantino est arrivé mercredi à Lubumbashi afin de lancer les commémorations du 80ème anniversaire du TP Mazembe. Il a été accueilli à sa descente à l’aéroport de la Luano par le président du TP Mazembe, Moïse Katumbi Chapwe. Le président de la Fecofa, Constant Omari, participe également à la fête.

Le TPM organise cette semaine à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, deux grandes manifestations : la célébration du 80ème anniversaire du club, jeudi 28 novembre, et la rencontre TPM-Zamalek SC, comptant pour la 1èrejournée de la phase des groupes de la Ligue des Champions de la CAF, le samedi 30 novembre.

À l’occasion de la célébration du 80èmeanniversaire du TPM, plusieurs manifestations sont au programme du 27 et 28 novembre. Ce mercredi 27, le Président de la FIFA, Gianni Infantino, est arrivé à Lubumbashi en début d’après-midi, accompagné du président de la Confédération africaine de football, Ahmed Ahmed. Le boss de la FIFA a visité mercredi le Stade TP Mazembe de Kamalondo, avant d’assister à une rencontre entre légendes du TP Mazembe et vedettes mondiales, dont le Camerounais Samuel ETO’O et le Français Youri Djorkaeff. Le numéro un de la FIFA visite ce jeudi le Centre d’entraînement et de Formation de Futuka, avant un passage à l’espace où sera érigé le nouveau stade des Corbeaux. Une enceinte de 50.000 places. 

Historique du Tout Puissant Mazembe

Le Tout Puissant Mazembe est un club de football congolais basé à Lubumbashi et fondé en 1939. Depuis 1997, le président du club est Moïse Katumbi.

Le Tout Puissant Mazembe possède l’un des plus beaux palmarès du football africain avec cinq Ligues des champions africaines (1967, 1968, 2009, 2010, 2015), trois Supercoupes d’Afrique, une Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe (1980) ainsi que deux Coupe de la confédération (2016, 2017).

Le TP Mazembe établit également plusieurs records sur le continent en devenant la première équipe d’Afrique noire à remporter cinq Ligues des champions de la CAF ; seuls les clubs égyptiens d’Al Ahly et du Zamalek ont fait mieux ou aussi bien. Le Tout Puissant Mazembe est la troisième équipe africaine à avoir établi un triplé sur le continent en remportant consécutivement une Ligue des champions africaine (2015), et deux Coupes de la Confédération (2016 et 2017). Le TP Mazembe est le quatrième club, avec Al Ahly, le Raja Club Athletic et l’Esperance Sportive de Tunis à avoir remporté les trois nouvelles versions de coupes africaines (C1,C3 et SC) à savoir la Ligue des champions africaine, la Supercoupe d’Afrique ainsi que la Coupe de la Confédération. En 2010, le club est devenu le premier club non européen ou sud-américain à accéder à la finale de la Coupe du monde des clubs. Le TP Mazembe a une grande rivalité qui l’oppose face au club kinois de l’As Vita Club qui est l’un des meilleurs clubs au niveau national.

Le Tout Puissant Mazembe a été fondé par les moines bénédictins qui dirigeaient l’Institut Saint-Boniface d’Élisabethville (nom que portait la ville de Lubumbashi jusqu’en 1965). Pour diversifier les activités des élèves qui s’adonnaient au scoutisme, les missionnaires décident de mettre sur pied une équipe de football baptisée Saint-Georges, du nom du saint patron de la troupe. Cette équipe s’affilie directement à la première division de la Fédération royale des Associations sportives indigènes (FRASI). À la fin de la saison, Saint-Georges occupe la troisième place.

En 1944, les jeunes scouts deviennent routiers et le FC Saint-Georges est rebaptisé Saint-Paul FC.

Professionnalisation

Quelques années plus tard, l’incorporation de certains éléments étrangers à l’Institut amènera les missionnaires à abandonner la gestion de l’équipe. Elle est reprise par Englebert et prend la dénomination de F.C. Englebert. À l’issue de cette première saison semi-professionnelle, l’équipe termine première et invaincue. Pour immortaliser ce premier exploit, les dirigeants décidèrent alors de baptiser le club « Tout Puissant Englebert ». Ils firent des émules puisqu’en 2010 on comptait notamment dans le championnat congolais un autre Tout Puissant, celui de Molunge, un Tout Solide Malekesa, et un Tout Capable Elima… Très vite, l’équipe est renommée « Tout Puissant Mazembe » par les Bantous (« indigènes » au sens large) pour célébrer leur force. Mazembe signifie « Bulldozer » en kiswahili ; le nom « Corbeaux » renvoie aux couleurs du maillot : le noir et le blanc.