RDC: mise en place d’une Agence du développement numérique à Kinshasa

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Accompagner la vision du chef de l’Etat de faire du numérique congolais un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social, tel est le but de la création de l’agence du développement numérique par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila ».

Lucie Ngusi

La Commissaire générale en charge de la Culture, art, médias, communication et NTIC, Mme Yvette Tabu Inangoy a présenté, récemment, l’équipe dirigeante de l’Agence provinciale de Développement numérique(APDNK) à Kinshasa. Cette cérémonie de présentation s’est déroulée au sein de son cabinet à Gombe.

En effet, la création de cette Agence est la réponse à la recommandation du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, à l’occasion des travaux de l’atelier du plan numérique national avait instruit aux gouverneurs des provinces de mettre sur pieds des agences numériques provinciales. Une vision concrétisée grâce à l’arrêté signé par le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

A cette occasion, la Commissaire générale, Mme Yvette Tabu a souligné la mission de cette agence qui est entre autres l’informatisation de tous les services d’assiettes de la ville de Kinshasa. Egalement, gérer les serveurs informatiques de la ville, innover et promouvoir les services en matière numérique.

Aussi, faut-il noter, élargir l’assiette fiscale afin de maximiser les recettes provinciales par l’innovation et l’usage des nouvelles technologies et de la communication, fait partie des objectifs de cette Agence.

Mme Yvette Tabu a également démontré les avantages de cette agence qui pourrait tant soit peu diminuer la fraude fiscale. D’après elle, l’APDNK n’est pas seulement là pour les recettes, mais c’est un service d’appui pour accompagner la colette des recettes afin de la numériser. « C’est vraiment un apport de grande importance », a-t-elle soutenu.
A en croire la Commissaire générale en charge de la culture, art, médias, communication et NTIC, la ville de Kinshasa est la première à matérialiser cette vision.
Il est à noter que le poste de chargé de mission est confié à Junior Biswese qui sera secondé par Anange Mbelu.