Nord-Kivu : Lancement de la phase industrielle du dégazage du Golfe de Kabuno à Goma

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après sa phase pilote, le ministre d’État congolais en charge des Hydrocarbures, Rubens Mikindo a procédé au lancement, le samedi 25 janvier 2020 à Goma (Nord-Kivu), des travaux de la phase industrielle du dégazage du Golfe de Kabuno, situé au Nord-ouest du lac Kivu. Le but est d’épargner la population riveraine du danger environnemental lié à la présence du gaz dans ce golfe d’une profondeur d’eau de 135 mètres. Les travaux dont le coût s’élève à 5.022.056 euros, sont exécutés par la société Limnological Engineering.

La cérémonie de signature du contrat marquant le lancement de la phase industrielle du dégazage du Golfe de Kabuno à Goma, s’est déroulée en présence des gouverneurs de provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

« Cette explosion gazeuse imminente pouvait engendrer un glissement de terrain qui pouvait causer des dommages à la population environnante, estimée à 2 millions d’habitants. C’est pourquoi, le Gouvernement congolais visait depuis 2014, l’élimination du gaz Carbonique à travers ce dégazage progressif dans une couche comprise entre 12 et 50 mètres de profondeur, dans le lac Kivu », a indiqué le ministre d’État en charge des Hydrocarbures, Rubens Mikindo.

Il précise que l’objectif principal est de réduire le risque d’explosion gazeuse, en éliminant progressivement et de manière inoffensive les gaz dissous dans les eaux du Golfe de Kabuno, avec une diminution de 2 mètres par an, soit 80 millions de mètres cube du Gaz Carbonique (CO2) l’année.

Une précision de taille

Toutefois, il sied de noter que le projet du dégazage industriel dans le lac Kivu, lancé ce samedi 25 janvier, ne pas à confondre avec le projet d’exploitation du gaz méthane qui se trouve dans ce même lac.

« Le dégazage ici, concerne uniquement la réduction de la teneur en dioxyde de carbone dissout dans les eaux du Golfe de Kabuno. Tandis que l’exploitation du gaz méthane, consistera à l’extraction du gaz méthane dans les eaux du lac en vue de produire de l’électricité. C’est donc deux projets distincts », a fait remarquer Rubens Mikindo.

Le représentant de Limnological Engineering, le Professeur Michel Halbwachs, a affirmé que le début de cette phase industrielle est désormais « effectif ». D’après lui, le dégazage épargnera la population du danger de l’épanchement des laves qui proviendraient des volcans Nyiragongo et Nyamulagira, suite à une forte concentration du gaz carbonique. Il informe que des gazières industrielles seront placées dans les prochains jours dans le lac Kivu pour l’opérationnalisation de cette phase.

Le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a quant à lui,  salué l’implication du pouvoir central qui, dit-il, a manifesté le souci d’épargner les populations de deux Kivu de ce danger environnemental.    Avant de rassurer un « accompagnement sans relâche » de son Gouvernement à ce projet pour l’intérêt de la population. Un vœu que son homologue du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a partagé et dit se l’approprier.

Une randonnée lacustre a été organisée dans le but de s’imprégner du dégazage effectué par la gazière expérimentale, placée dans les eaux du lac Kivu.

Melis Boasi, Correspondant à Goma

Une pensée sur “Nord-Kivu : Lancement de la phase industrielle du dégazage du Golfe de Kabuno à Goma

  • 26 janvier 2020 à 15 h 39 min
    Permalink

    Veuillez bien arranger le site. Il n’y a pas moyen de remonter pour lire les articles plus anciens.
    Le système mis en place pour ça ne se limite qu’en novembre 2019.

Commentaires fermés.