L’ISC-Goma place la recherche scientifique au centre des activités para-académiques

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première conférence scientifique pour l’année académique 2019-2020, à l’Institut supérieur de commerce de Goma (ISC-Goma) s’est tenue le samedi 1er février 2020, dans la salle « Kaseso ». Placée sous le thème « Justice de Prix en microfinance, mesure et conséquence », cette activité para-académique a été animée par le Professeur associé à l’ISC-Goma, Eddy Balemba.

C’est une grande opportunité pour les étudiants de toutes les sections de cette institution d’enseignement supérieur, particulièrement ceux de la section « Sciences commerciales ». A travers cette conférence, ils ont été outillés sur la thématique « Microfinance » qui du reste, est d’actualité en République démocratique du Congo.

C’est une série de conférences qui s’inscrivent dans la dynamique de faire connaitre aux étudiants les travaux de recherche scientifique réalisés par des professeurs. C’est une véritable source d’inspiration pour ces étudiants, dans la réalisation de leurs Travaux de fin de cycle et de Mémoires.

Pour le Professeur Docteur Joseph Kitaganya, Directeur général de l’ISC-Goma, qui a lancé officiellement cette conférence dans le cadre des activités para académiques, note que la thématique choisie permettra aux étudiants de comprendre les notions bancaires pour lever certaines équivoques qui les animent.

« Beaucoup de personnes aujourd’hui prennent de crédit dans des banques, sans avoir des connaissances précises sur le taux d’intérêt. Et après, ce sont des plaintes qui se font souvent observer. C’est pourquoi, à travers des moments pareils en dehors des auditoires des cours, les étudiants ont l’occasion d’approfondir des connaissances sur ces notions bancaires avec des professeurs spécialistes comme l’animateur du jour, spécialiste en microfinance », a souligné Joseph Kitaganya.

« On peut être licencié dans un domaine x ou y ou avoir un Doctorat c’est bien. Mais le plus important c’est ce que l’on fait de ces diplômes. Nous pensons souvent qu’une fois enseignant, on ne peut plus effectuer des recherches. Ce qui n’est pas une bonne chose », a ajouté le Dg de l’ISC-Goma. Avant d’inviter les scientifiques de se référer à la philosophie « Heideggerienne » du philosophe allemand Martin Heidegger, qui consiste à s’intéresser beaucoup plus aux questions qu’aux réponses.

Au moins 10 conférences par an

Le Professeur Kitaganya a fait savoir que, chaque année académique, son institution organise au moins « dix conférences thématiques », dans le cadre des activités para-académiques. « Déjà ce 2 février, nous débutons avec un séminaire de deux jours de formation des scientifiques  qui va s’atteler sur la recherche, les objectifs de la recherche et les stratégies pour rédiger un article », a-t-il annoncé. Il a, par la même occasion, annoncé également la tenue, dans deux semaines, d’une conférence qu’il va animer personnellement et dont le thème est: « Quel paradigme pour un citoyen du monde? De l’état de nature à l’état de la culture ».

Signalons que l’ISC-Goma se distingue par la qualité de ses enseignements et un bon climat de travail en son sein, ce qui attire de nombreux gomatraciens dans cette alma mater.

Melis Boasi,  Correspondant à Goma

Une pensée sur “L’ISC-Goma place la recherche scientifique au centre des activités para-académiques

  • 2 février 2020 à 10 h 11 min
    Permalink

    Félicitations Pour ce travail d’encadrement des scientifiques au sein de notre institution que vive l’ISC /goma.

Commentaires fermés.