Football : Mazembe contraint au miracle pour se qualifier en demi-finale ce samedi

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le TP Mazembe de Lubumbashi joue sa déterminante rencontre de qualification contre le Raja Athlétique Club de Casablanca ce samedi 07 mars au stade de Kamalondo. Le Raja, Club de Ben Malango, ancien de Mazembe et Fabrice Ngoma ancien de Vita Club arrive ce jeudi à Lubumbashi par un vil spécial.

Il y a des circonstances qui obligent une adaptation à une réalité non désirée, pourtant il en vaut la peine, pour obtenir ce à quoi Mazembe tient fermement. Le TP est dans une position critique, en ballotage très défavorable pour sa qualification en demi-finale de la Ligue des Champions. Après leur défaite (2-0) à l’aller face au Râja Casablanca, les Corbeaux se trouvent au pied du mur et doivent opérer un miracle, histoire de se retrouver à l’autre bord. Ce miracle qui tient à plusieurs préalables est fortement souhaité par tous ; fans, joueurs, dirigeants…

Les fans sont sont appelés à jouer un grand rôle dans ce qui se passerait ce samedi à Kamalondo. Ils n’hésitent pas, ils montrent déjà la voie dans cette mobilisation que notre Président espère plus grande qu’au stade Mohamed V, pas numériquement forcément… Déjà au retour de l’équipe à Lubumbashi dimanche, des centaines de supporters se sont mobilisés pour accueillir les Corbeaux à l’aéroport international de la Lwano. Faire sentir aux joueurs cet attachement indélébile, leur communiquer l’impression de l’oubli de la défaite de Casablanca et la foi en un miracle à Kamalondo. Chose rare ! Issama Mpeko et tous les Corbeaux ont reçu une ovation inattendue alors même déplumés par le Râja. Voilà le soutien dont ils ont besoin.

Tout est programmé à Lubumbashi pour que le match soit acquis à une grande mobilisation à l’accompagnement du TP Mazembe. Au début de la semaine, la coordination des supporters du Club Noir et Blanc était en réunion avec les différents responsables des sections des supporters à travers la ville. Le but ; poser les jalons de l’ambiance folle qui se vivra au stade Kamalondo ce week-end.

Oui les joueurs auront besoin du soutien de leur public, l’on peut se permettre de dire qu’ils sont déjà sûrs de l’avoir, Kamalondo sera en feu lors de ce match retour, il leur reviendra de faire le boulot sur le terrain.

Edo Bamu