Nord-Kivu : L’Acogenoki recadre Faustin Dunia Bakarania

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans un communiqué signé, le 23 mars 2020, l’Association coopérative des groupements d’éleveurs du Nord-Kivu (Acogenoki) a démenti formellement Faustin Dunia Bakarania, prétendu membre d’un des groupements d’éleveurs et « héritier » d’un membre d’un des groupements d’éleveurs de l’Acogenoki. Elle juge ‘mensongère », la déclaration de Faustin Dunia et l’invite à renoncer aux biens d’autrui et compter sur ses efforts personnels.

D’un revers de la main, l’Acogenoki balaie les propos de Faustin Dunia Bakarania tenus, le 18 mars 2020 et relayés dans les médias. C’est ainsi que le Conseil d’administration de l’Acogenoki est montée au créneau pour alerter l’opinion tant nationale et internationale, ainsi que les autorités compétentes, en tirant au clair cette situation qui prête à confusion.

« Monsieur Faustin Dunia Bakarania a créé son Association qu’il a appelé Acogenoki/G.I.E (Groupe d’intérêt économique) à capital zéro, juridiquement différente de l’Acogenoki qui est sous le régime juridique du décret du 24 mars 1956, régissant les coopératives indigènes », notent Albert Semayira et Ézéchiel Mwanaw’eza, respectivement secrétaire rapporteur et deuxième vice-président, signataires du communiqué pour le compte de l’Acogenoki. Ils dénoncent le fait que Faustin Dunia Bakarania continue avoir des prétentions sur les biens de l’Acogenoki dont des « terrains ».

« Nos membres sont actuellement victimes de spoliation foncière de la part de l’Acogenoki/G.I.E de Faustin Dunia Bakarania, dans le territoire de Masisi et nous demandons à l’État de les remettre dans leurs droits. Car, cela perturbe le travail des groupements d’éleveurs de l’Acogenoki dans ce coin de la province, en ralentissant l’élevage. Ce qui bloque le développement du Nord-Kivu », déplore le Conseil d’administration de l’Acogenoki.

La justice a déjà tranché

Dans la réplique de l’Acogenoki, son Conseil d’administration précise aussi que le Tribunal de commerce de Goma a confirmé, le 23 décembre 2019, la radiation ordonnée du numéro RCCM qu’il avait attribué « illégalement » à l’Acogenoki/G.I.E de Faustin Dunia Bakarania. « Juridiquement, cette Acogenoki/G.I.E de Faustin Dunia n’existe plus », affirme le Conseil d’administration de l’Acogenoki, en soulignant que la cour de cassation ne pourra pas trancher sur la contestation. Car, cette matière est du seul apanage du juge du fond saisi.

« Ainsi sous réserve de vérification de la décision de la cour de cassation sur le non fondement de l’action en renvoi de juridiction du feu Mutumayi Kiza, comme le prétend Faustin Dunia Bakarania, cela ne peut en aucun cas affecter la légitimité de l’honorable Emmanuel Kamanzi Runigi, en sa qualité de Président du Conseil d’administration de l’Acogenoki, élu lors de l’Assemblée générale élective du 29 janvier 2018 », renchérit le communiqué.

En outre, l’Acogenoki appelle ainsi Faustin Dunia Bakarania, à renoncer aux biens d’autrui et à se mettre au travail pour acquérir proprement ses biens personnels. Cette association d’éleveurs est un grand levier agro-pastoral qui réunit les groupements d’éleveurs de la province du Nord-Kivu pour promouvoir l’élevage et participer ainsi à l’essor économique du Nord-Kivu et de la République démocratique du Congo.

Melis Boasi, Correspondant à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *