RDC : les parents d’élèves s’insurgent contre l’expropriation de l’école SAFAK

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Dans une déclaration faite le lundi 13 aout 2018 à Kinshasa, les parents d’élèves de l’école internationale SAFAK se sont dit « consternés » d’apprendre la signature des accords consistant à céder l’école SAFAK à une Fondation turque dénommée MAARIF. Ils fustigent également l’interdiction aux responsables de cette école de procéder aux inscriptions pour l’année scolaire 2018-2019. Lire la suite de à proposRDC : les parents d’élèves s’insurgent contre l’expropriation de l’école SAFAK

Le dauphin de Kabila : une muse tragique pour la majorité présidentielle

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Dans l’antiquité gréco-romaine, ilé tait plutôt fait référence à la muse donnant une inspiration de génie aux grands hommes du monded u savoir ou de l’art pour exceller dansl a pratique de la vertu, dans l’exercice de l’éloquence discursive, ainsi que dans la stimulation du potentiel de leurs facultés talentueuses dans plusieurs domaines, y compris celui de la gestion de la chose publique. Lire la suite de à proposLe dauphin de Kabila : une muse tragique pour la majorité présidentielle

Un appel de Pierre Lumbi au président Kabila

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En 2015, Pierre Lumbi claque la porte de la Majorité présidentielle. D’autres figures emblématiques de la MP le suivront dans cette fronde, dont Olivier Kamitatu, Christophe Lutundula, Charles Mwando Nsimba, José Endundo et Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Leur seul péché aura été d’avoir appelé le chef de l’Etat, Joseph Kabila, à se soumettre à la Constitution en renonçant à un 3ème
mandat, à l’expiration de son mandat en décembre 2016. Lire la suite de à proposUn appel de Pierre Lumbi au président Kabila

Rétablir la confiance

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Tel un arbitre d’une compétition, la Commission électorale nationale indépendante (Céni), pouvoir organisateur des élections en RDC, est appelée à gagner, à tout prix, la confiance de toutes les parties prenantes au processus qui va conduire à l’alternance à la tête de l’État en décembre prochain. Il s’agit d’un rôle délicat qui implique de la Centrale électorale, la crédibilité. Ce qui n’est pas le cas. Lire la suite de à proposRétablir la confiance

Machine à voter : Washington renouvelle ses inquiétudes

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 3ème mandat de Kabila n’étant plus à l’ordre du jour, c’est sur l’abandon de la machine à voter et le nettoyage du fichier électoral que se concentre maintenant Washington. Inquiets, les USA appellent au bon sens de la Céni et l’invitent à recourir « à une méthode de vote qui bénéficie de la confiance de l’électorat congolais ».  Lire la suite de à proposMachine à voter : Washington renouvelle ses inquiétudes

RDC: Maturité et solidarité en faveur de Katumbi

Partager
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

Moïse Katumbi a encore une chance de postuler à la présidentielle. Pour y parvenir, il doit franchir l’obstacle que le pouvoir en place a dressé sur son chemin, c’est-à-dire revenir en RDC. Il y a 58 ans, les leaders congolais présents à la Table ronde de Bruxelles s’étaient retrouvés dans la même situation, concernant Patrice-Emery Lumumba resté en prison à Léopoldville. Faisant preuve de courage, de maturité et de solidarité, ils ont réussi à faire venir celui-ci à Bruxelles, vainquant ainsi l’hostilité de la métropole. Un test pour la classe politique actuelle.
Lire la suite de à proposRDC: Maturité et solidarité en faveur de Katumbi

En renonçant à un 3ème mandat, Kabila pose un acte de courage politique

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Fini le suspense. Le président Joseph Kabila s’est finalement plié à la Constitution en se déclarant hors-jeu à la présidentielle du 23 décembre 2018. C’est Emmanuel Ramazani Shadary, actuel secrétaire permanent du PPRD qui défendra le flambeau du FCC en décembre prochain. Par cet acte, Joseph Kabila a fait preuve d’un courage politique exceptionnel qui lui fait entrer par la grande porte dans le panthéon de l’histoire politique de la RDC.
Lire la suite de à proposEn renonçant à un 3ème mandat, Kabila pose un acte de courage politique

Victoire au peuple

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est enfin officiel. Joseph Kabila ne sera pas candidat à sa propre succession. En désignant Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme électorale dont Joseph Kabila est autorité morale, la majorité au pouvoir vient de prouver à la face du monde son esprit de « respect de la démocratique ». Lire la suite de à proposVictoire au peuple