La BAD promet d’injecter 35 milliards Usd sur 10 ans pour l’industrialisation de l’Afrique

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, croit en la capacité de l’Afrique à se relever pour s’engager résolument dans la voie de développement. La BAD, promet-il, est prête à accompagner le continent noir à réaliser ce rêve. A Busan (Corée du Sud), où se tiennent jusqu’au 25 mai les assemblées annuelles, le président de la BAD espère fédérer toute l’Afrique autour du processus d’industrialisation. En dix ans, 35 milliards Usd seront consacrés à ce projet, a annoncé Akinwumi Adesina.

Au cours d’une conférence de presse, le président de la BAD), Akinwumi Adesina, a déclaré que « l’Afrique ne doit pas être le musée de la pauvreté ». Photo: BAD.

Lire la suite de à proposLa BAD promet d’injecter 35 milliards Usd sur 10 ans pour l’industrialisation de l’Afrique

Industrialiser l’Afrique : la BAD se déplace à Busan pour s’inspirer de l’exemple sud-coréen

C’est à Busan, ville industrielle de la Corée du Sud, que la Banque africaine de développement (BAD) tient, du 21 au 25 mai 2018, ses Assemblées annuelles. Pour accélérer son industrialisation, l’Afrique est venue, à côté de la BAD, puiser dans l’expérience sud-coréenne.

Secrétaire général, Vincent Nmhielle, et le Vice-ministre coréen de Stratégie Finance, Hyoung-Kwon Ko/Photo: BAD

Lire la suite de à proposIndustrialiser l’Afrique : la BAD se déplace à Busan pour s’inspirer de l’exemple sud-coréen