Elections 2018 : Nangaa confiant, mais le doute persiste

Le président de la Céni tente de rassurer que le processus électoral a résolument mis le cap sur la date du 23 décembre 2018. Le gouvernement est en train de doter la Centrale électorale de toute la logistique nécessaire pour le déploiement des kits électoraux conformément au calendrier fixé. La Céni promet donc de se passer de la Monusco pour ces élections. Pourtant, ces assurances du patron de la Céni contrastent avec les inquiétudes exprimées tant par l’Opposition que par la communauté internationale. La machine à voter n’a jamais recueilli le consensus de tous. De même, le fichier électoral reste pollué de 6 millions d’électeurs sans empreinte digitale. Nangaa peut être confiant mais le doute persiste quant à un processus électoral inclusif, démocratique et apaisé. Lire la suite de à proposElections 2018 : Nangaa confiant, mais le doute persiste

Rétablir la confiance

Tel un arbitre d’une compétition, la Commission électorale nationale indépendante (Céni), pouvoir organisateur des élections en RDC, est appelée à gagner, à tout prix, la confiance de toutes les parties prenantes au processus qui va conduire à l’alternance à la tête de l’État en décembre prochain. Il s’agit d’un rôle délicat qui implique de la Centrale électorale, la crédibilité. Ce qui n’est pas le cas. Lire la suite de à proposRétablir la confiance

Candidatures aux provinciales : Faible affluence aux BRTC, Majorité et Opposition s’épient

À trois jours de la date de clôture de réception des candidatures aux législatives provinciales, on enregistre une faible affluence aux bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) ouverts par la Céni. Dans la majorité au pouvoir, tout comme dans l’Opposition, personne ne semble s’empresser. L’on s’épie, chacun s’attendant à ce que l’autre fasse le premier pas. Pendant ce temps, la Céni annonce que la date du 8 juillet, prévue pour la fermeture de BRTC sur toute l’étendue de la République, n’est pas négociable. Lire la suite de à proposCandidatures aux provinciales : Faible affluence aux BRTC, Majorité et Opposition s’épient

Les Congolais de l’étranger légalement exclus du processus électoral

Après de longues suspicions autour de la participation ou non des Congolais de la diaspora au processus électoral, la nouvelle loi électorale modifiée est venue trancher la question. Promulguée par le président de la République, le mercredi 27 juin 2018, cette loi consacre l’exclusion légale des compatriotes vivant à l’étranger pendant le cycle électoral en cours.

Machine à voter de la Céni

Lire la suite de à proposLes Congolais de l’étranger légalement exclus du processus électoral

Convocation de l’électorat le 23 juin : l’heure de vérité

Ce samedi 23 juin 2018, la Céni convoque officiellement le corps électoral pour les scrutins combinés du 23 décembre 2018. Le 24 juin, ses bureaux seront prêts à recevoir les candidatures pour les législatives provinciales. Les prochaines semaines seront décisives, car il y a des bulles en l’air. D’un côté, la Céni doit prouver qu’elle est en mesure de conduire le processus électoral jusqu’à bon port. De l’autre côté, les partis politiques doivent se mettre en ordre de bataille.  Question : les parties prenantes au processus sont-elles prêtes à se jeter dans l’arène ? L’heure de vérité a sonné.

Le président de la Céni, Corneille Nangaa/Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposConvocation de l’électorat le 23 juin : l’heure de vérité

A vos marques

Le 23 juin, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) devra convoquer le corps électoral. Un jour après, la centrale électorale procédera à la réception des candidatures pour les législatives provinciales, conformément au calendrier publié par la Céni.

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposA vos marques

Machine à voter : panique générale à la Céni

Porté disparu depuis un temps, Jonathan Seke Mavinga, informaticien en chef de la Céni, est déjà annoncé aux Etats-Unis. Qui pis est, dans sa cavale, le directeur du CNT aurait emporté, dans ses valises, le logiciel de base de la machine à voter ; ce système de vote électronique que la Céni veut tester aux élections de décembre 2018, malgré la vague de critiques. A la centrale électorale, c’est la panique générale.

CAR 7345/Kash Thembo

Lire la suite de à proposMachine à voter : panique générale à la Céni

Mauvais présage

Par Le Potentiel

La machine à voter n’est pas la bienvenue en RDC, surtout pas pour les scrutins de décembre prochain.  Cette technologie que cherche à imposer la Céni aux  élections de décembre 2018 traverse une zone de profondes turbulences. Non seulement que sa fiabilité suscite des doutes dans la classe politique congolaise, même au sein de l’administration de la Céni, cette technologie venue de la Corée du Sud ne convainc pas.

Machine à voter de la Céni

Lire la suite de à proposMauvais présage

Nangaa et sa machine

Plus constant que Corneille Nangaa sur l’usage de la machine à voter, on meurt ! Jusqu’auboutiste jusqu’aux dents, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) étonne plus d’une conscience par son obstination à utiliser coûte que coûte cette nouvelle technologie. Malgré la clameur publique, au-delà de l’opposition, lui demandant d’abandonner l’usage de la machine à voter pour les scrutins du 23 décembre 2018.

L président de la Céni, Corneille Nangaa fait la démonstration de la Machine à voter devant l’Assemblée nationale

Lire la suite de à proposNangaa et sa machine