Jusqu’au bout 

L’opposition au régime Kabila ne ménage aucun effort pour que les élections de décembre 2018 soient inclusives. Qu’il n’y ait donc pas exclusion des candidats aux différents scrutins. Pour l’une des plates-formes électorales de cette opposition, ‘‘Ensemble pour le changement’’, elle fait de l’inclusivité le préalable à des élections crédibles et transparentes. Et dans les tout prochains jours, fait-elle savoir, une mobilisation de la population sera organisée sur l’ensemble du territoire national afin de mettre la pression sur les autorités. Lire la suite de à proposJusqu’au bout 

Rétablir la confiance

Tel un arbitre d’une compétition, la Commission électorale nationale indépendante (Céni), pouvoir organisateur des élections en RDC, est appelée à gagner, à tout prix, la confiance de toutes les parties prenantes au processus qui va conduire à l’alternance à la tête de l’État en décembre prochain. Il s’agit d’un rôle délicat qui implique de la Centrale électorale, la crédibilité. Ce qui n’est pas le cas. Lire la suite de à proposRétablir la confiance

Raison de douter

Alors que la date des élections couplées présidentielle et législatives approche, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ne rassure toujours pas. C’est depuis le 12 juillet qu’elle a bouclé l’opération de réception des candidatures pour les législatives provinciales. Depuis lors, elle est incapable de publier les listes définitives des candidats inscrits. Lire la suite de à proposRaison de douter

L’heure de vérité

Il n’est plus que question de quelques jours. Bientôt, le mystère relatif au candidat président de la République de la Majorité présidentielle (MP) sera connu. Si l’on se réfère au calendrier rendu public par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), les candidats à la présidentielle ont, jusqu’au 8 août, pour déposer leurs dossiers de candidature au niveau des Bureaux de réception et de traitement des candidatures (BRTC). Après la date limite – ça c’est sûr – l’opinion pourra connaître les prétendants au poste du chef de l’Etat, en remplacement de Joseph Kabila Kabange dont le deuxième et dernier mandats a expiré depuis le 31 décembre 2016. Lire la suite de à proposL’heure de vérité

Tour d’ivoire

La République démocratique du Congo est loin de sortir de la crise politique qui la plombe depuis que le régime en place à Kinshasa s’est empêtré dans le schéma de torpiller le processus électoral par toute sorte de subterfuges. Les élections qui devraient avoir lieu dès 2016 pour favoriser, dans le délai constitutionnel l’alternance démocratique pacifique, restent incertaines même cette année. Lire la suite de à proposTour d’ivoire