Elections 2018 : Nangaa confiant, mais le doute persiste

Le président de la Céni tente de rassurer que le processus électoral a résolument mis le cap sur la date du 23 décembre 2018. Le gouvernement est en train de doter la Centrale électorale de toute la logistique nécessaire pour le déploiement des kits électoraux conformément au calendrier fixé. La Céni promet donc de se passer de la Monusco pour ces élections. Pourtant, ces assurances du patron de la Céni contrastent avec les inquiétudes exprimées tant par l’Opposition que par la communauté internationale. La machine à voter n’a jamais recueilli le consensus de tous. De même, le fichier électoral reste pollué de 6 millions d’électeurs sans empreinte digitale. Nangaa peut être confiant mais le doute persiste quant à un processus électoral inclusif, démocratique et apaisé. Lire la suite de à proposElections 2018 : Nangaa confiant, mais le doute persiste

Muzito : soutenir Kabila, «une position intenable»

L’ancien Premier ministre Adolphe Muzito vient de justifier une fois de plus pourquoi il n’est pas possible de soutenir pour la troisième fois la candidature du président Kabila, outre l’interdiction constitutionnelle qui lui est faite de ne pas briguer un autre mandat. Il s’agit non seulement du respect du principe constitutionnel mais aussi le bilan catastrophique de deux derniers mandats. Pour illustrer ce choix, Adolphe Muzito note que « sur les 25.000 kilomètres de routes censées relier les provinces les unes avec les autres, seuls 5.000 sont réellement fonctionnels, les autres, c’est la forêt dense ». Même le Palu aura du mal à soutenir ce bilan négatif comme sanctionné par le souverain primaire lui-même.

Dans une interview à la revue Humanité, Mfumunsi est monté d’un cran dans sa démarche visant à confirmer sa carrure de présidentiable capable de proposer de vraies réponses aux questions qui se posent à la nation. Jamais Adolphe Muzito n’a été aussi clair. Interview.

Adolphe Muzito, Premier Ministre honoraire de la RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposMuzito : soutenir Kabila, «une position intenable»