Kabila et les chefs coutumiers : dissensions au Katanga

Le président Joseph Kabila multiplie des stratégies pour obtenir un troisième mandat à la tête de la République démocratique du Congo, après 17 ans de pouvoir. Assuré d’un soutien politique indéfectible dans le cadre du Front commun pour le Congo (FCC), il voudrait s’appuyer sur les chefs coutumiers. Si une bonne partie a fait le déplacement de Kinshasa, dans l’ex-Katanga, tous ne sont pas prêts à convoler en justes noces avec Joseph Kabila, partagés entre ce dernier et Moïse Katumbi . Lire la suite de à proposKabila et les chefs coutumiers : dissensions au Katanga

Le panier à crabes

Les pro Kabila font semblant de s’organiser pour gagner à tous les niveaux les élections de décembre 2018, si élections y aura. Analystes et observateurs avertis sont unanimes pour reconnaître que les nouvelles recrues de la Majorité présidentielle, cooptées au Front commun pour le Congo (FCC), une plate-forme électoraliste que des esprits malins appellent ironiquement ‘‘Front contre le Congo’’ (FCC), se sont embarquées, une fois de plus, dans une aventure sans lendemain. Les membres du gouvernement et d’autres larbins qui ont rejoint le Titanic FCC risquent de sombrer dans l’abîme du microcosme politique congolais. Cela, en signant leur mort politique, car ils vont être jetés dans la poubelle de l’histoire.

Les partis politiques signent l’acte d’engagement du FCC

Lire la suite de à proposLe panier à crabes

Un conseil de l’administration Trump au président Kabila

« Le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays »

Après John Kerry, ancien secrétaire américain sous Barack Obama, qui a tenu le même discours il y a deux ans lors de son passage à Kinshasa, c’est le tour de la chargée d’affaires des Etats-Unis en RDC de montrer au président Joseph Kabila la voie à suivre pour une sortie honorable après 17 ans d’exercice du pouvoir. Jennifer Haskell estime que « le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays a souligné l’importance du rôle de la population dans l’avènement du changement en RDC ». Autrement dit, pour les USA, il est exclu que Joseph  Kabila prétende à un 3ème mandat.

CAR 7353/Kash Thembo

Lire la suite de à proposUn conseil de l’administration Trump au président Kabila

Non au 3ème mandat de Kabila : la Cenco mobilise

Parrain de l’Accord politique du 31 décembre 2016 qui balise le chemin pour des élections libres et transparentes, la Cenco  ne lâche pas prise et milite jusqu’au bout pour la mise en œuvre intégrale de ce compromis politique de dernière chance.  Pour l’abbé Donatien Nshole, son secrétaire général, un probable 3ème mandat du président Kabila est exclu, tout comme une éventuelle révision de la Constitution. Malgré l’agitation de la MP, le prêtre est formel : « Soutenir un troisième mandat de Kabila, c’est insensé ! » Il l’a redit haut et fort dans un entretien avec Jeune Afrique.

CAR 7333/Kash Thembo

Lire la suite de à proposNon au 3ème mandat de Kabila : la Cenco mobilise

Muzito : soutenir Kabila, «une position intenable»

L’ancien Premier ministre Adolphe Muzito vient de justifier une fois de plus pourquoi il n’est pas possible de soutenir pour la troisième fois la candidature du président Kabila, outre l’interdiction constitutionnelle qui lui est faite de ne pas briguer un autre mandat. Il s’agit non seulement du respect du principe constitutionnel mais aussi le bilan catastrophique de deux derniers mandats. Pour illustrer ce choix, Adolphe Muzito note que « sur les 25.000 kilomètres de routes censées relier les provinces les unes avec les autres, seuls 5.000 sont réellement fonctionnels, les autres, c’est la forêt dense ». Même le Palu aura du mal à soutenir ce bilan négatif comme sanctionné par le souverain primaire lui-même.

Dans une interview à la revue Humanité, Mfumunsi est monté d’un cran dans sa démarche visant à confirmer sa carrure de présidentiable capable de proposer de vraies réponses aux questions qui se posent à la nation. Jamais Adolphe Muzito n’a été aussi clair. Interview.

Adolphe Muzito, Premier Ministre honoraire de la RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposMuzito : soutenir Kabila, «une position intenable»

Macron et Lourenço accentuent la pression sur Kabila

Kinshasa s’agite mais rien ne change dans la position prise par les acteurs sous régionaux et internationaux sur l’impératif des élections inclusives le 23 décembre 2018. L’étau se resserre de plus en plus autour du pouvoir MP qui n’a plus d’autre choix que de respecter la Constitution et l’Accord de la Saint Sylvestre. Lundi à l’Elysée Emmanuel Macron et Joao Lourenço ont accentué la pression sur Joseph Kabila.

Le président français, Emmanuel Mmacron serre la main à son homologue angolais Joao Lourenço. Photo: Reuters)

Lire la suite de à proposMacron et Lourenço accentuent la pression sur Kabila

Fort de sa méga-plateforme : Kabila prépare sa propre succession

Écrit par Le Potentiel

Après la retraite gouvernementale du jeudi 12 avril 2018 dans sa ferme de Kingakati, le chef de l’Etat s’est adressé, hier lundi à la Cité de l’Union africaine, aux députés de la MP, auxquels étaient associés ceux du Palu. Contrairement à l’objet de la rencontre de Kingakati, à la Cité de l’UA, Joseph Kabila s’est présenté en commandant des troupes, réglant avec subtilité, assortie de fermeté, sa succession au-delà des impératifs de paix et de développement ainsi que des contraintes du processus électoral. Lire la suite de à proposFort de sa méga-plateforme : Kabila prépare sa propre succession

Signature du protocole de loyauté au président Kabila : la MP jusqu’au bout avec Kabila

Écrit par Le Potentiel

La Majorité présidentielle ne conçoit jamais la tenue d’élections sans son autorité morale, Joseph Kabila. Selon elle, tout devrait se faire avec Kabila, avant, pendant et après les élections. Autant dire que les masques tombent. On peut dès lors douter de la volonté réelle de la MP de faciliter le jeu électoral, tant qu’elle n’est pas parvenue à faire sauter le verrou de l’article 220 qui empêche son autorité morale de prétendre à un troisième mandat. Lire la suite de à proposSignature du protocole de loyauté au président Kabila : la MP jusqu’au bout avec Kabila