Tour d’ivoire

La République démocratique du Congo est loin de sortir de la crise politique qui la plombe depuis que le régime en place à Kinshasa s’est empêtré dans le schéma de torpiller le processus électoral par toute sorte de subterfuges. Les élections qui devraient avoir lieu dès 2016 pour favoriser, dans le délai constitutionnel l’alternance démocratique pacifique, restent incertaines même cette année. Lire la suite de à proposTour d’ivoire

Les Congolais de l’étranger légalement exclus du processus électoral

Après de longues suspicions autour de la participation ou non des Congolais de la diaspora au processus électoral, la nouvelle loi électorale modifiée est venue trancher la question. Promulguée par le président de la République, le mercredi 27 juin 2018, cette loi consacre l’exclusion légale des compatriotes vivant à l’étranger pendant le cycle électoral en cours.

Machine à voter de la Céni

Lire la suite de à proposLes Congolais de l’étranger légalement exclus du processus électoral

30 juin : la RDC se prépare à la fête nationale sur fond de crise politique

Alors que le processus électoral rentre dans sa dernière ligne droite en vue des élections, le 23 décembre, les pesanteurs persistent et alimentent la crise politique. C’est dans ce contexte d’incertitude et de crise qu’est attendu le discours traditionnel du président de la République, le 30 juin.

Carte de la RDC

Lire la suite de à propos30 juin : la RDC se prépare à la fête nationale sur fond de crise politique

Un conseil de l’administration Trump au président Kabila

« Le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays »

Après John Kerry, ancien secrétaire américain sous Barack Obama, qui a tenu le même discours il y a deux ans lors de son passage à Kinshasa, c’est le tour de la chargée d’affaires des Etats-Unis en RDC de montrer au président Joseph Kabila la voie à suivre pour une sortie honorable après 17 ans d’exercice du pouvoir. Jennifer Haskell estime que « le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays a souligné l’importance du rôle de la population dans l’avènement du changement en RDC ». Autrement dit, pour les USA, il est exclu que Joseph  Kabila prétende à un 3ème mandat.

CAR 7353/Kash Thembo

Lire la suite de à proposUn conseil de l’administration Trump au président Kabila

Scrutins sous tension

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) tient, coût que coût, à respecter son chronogramme avec la tenue, le 23 décembre, des élections combinées présidentielle,  législatives nationales et provinciales. Ce, en faisant fi de toutes les critiques que les parties prenantes portent contre ce processus électoral.

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposScrutins sous tension

Dépôt des candidatures : l’Opposition multiplie les préalables

Il n’y a pas encore d’engouement dans les bureaux de réception et de traitement de candidatures de la Commission électorale nationale indépendante. Si la majorité présidentielle s’est empressée, dès le premier jour à déposer ses listes des candidats aux provinciales, l’Opposition boude encore et fixe ses préalables. Il faut retirer la machine à voter qui est synonyme de tricherie. Il faut nettoyer le fichier électoral qui est corrompu. Ce sont autant des préalables que les partis d’Opposition fixent avant le dépôt de leurs candidatures.

Les leaders de l’Opposition politique congolaise à Bruxelles

Lire la suite de à proposDépôt des candidatures : l’Opposition multiplie les préalables

L’affaire de recrutement présumé des mercenaires renvoyée au 10 octobre 2018

Première victoire pour le collectif de défense de Moise Katumbi devant la Cour suprême de justice, siégeant mercredi en cassation dans l’affaire présumée de recrutement des mercenaires. Face à la grande artillerie juridique déployée par a défense, la Cour n’a eu d’autre choix que de se plier en reconnaissant toutes les irrégularités qui entourent ce procès. En attendant que tout se remette en place, l’affaire a été renvoyée au 10 octobre prochain. Entre temps, Moïse Katumbi, leader d’Ensemble pour le changement, reste candidat à la présidentielle de décembre 2018.

CAR 7352/Kash Thembo

Lire la suite de à proposL’affaire de recrutement présumé des mercenaires renvoyée au 10 octobre 2018

Effet de paille

Visiblement, les stratèges de la Majorité présidentielle sont à bout d’imagination. Pour preuve, tous les procès qu’ils tentent de fabriquer en connivence avec certains « opérateurs judiciaires » véreux échouent. Pas plus tard qu’hier 27 juin, les faits ont confondu les « ennemis du peuple ».

Moïse Katumbi, opposant et candidat déclaré à la présidentielle

Lire la suite de à proposEffet de paille

La Société civile appelle la population à dénoncer les actes de torture

« Le meilleur moyen de lutter contre la torture est de documenter et porter plainte pour aider la RDC à quitter ce stade où le pays se retrouve actuellement », selon Christopher Ngoy, le Coordonnateur de la Société civile du Congo.

Le Coordonnateur général de la Société civile du Congo, Christopher Ngoyi

Lire la suite de à proposLa Société civile appelle la population à dénoncer les actes de torture

L’ONU accuse les forces de sécurité congolaises et des miliciens de crimes de guerres dans le Kasaï

Dans ce rapport de 18 pages intitulé « Le sort des enfants en temps de conflit armé en République démocratique du Congo », le secrétaire général des nations Unies charge les forces de sécurité de la République démocratique du Congo et des miliciens de crime de guerre et crime contre l’humanité lors des différents conflits armés qui ont eu lieu en RDC.

Publié le 25 juin, ce rapport porte sur la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2017 et donne principalement des informations sur six catégories de violations graves commises contre des enfants, sur les auteurs de ces actes et sur le contexte dans lequel ceux-ci ont été commis. Le rapport met en évidence les tendances et constantes des violations graves commises contre des enfants par toutes les parties au conflit et décrit l’aggravation de l’impact des conflits armés sur les enfants.

Tout aussi, cette enquête donne un aperçu des progrès accomplis dans la lutte contre ces violations, y compris à travers la mise en œuvre des plans d’action conclus par le Gouvernement de la République démocratique du Congo et l’Organisation des Nations Unies. Le rapport conclut par des recommandations visant à faire cesser et à prévenir les graves violations commises contre les enfants en RDC et à améliorer les mesures prises pour protéger ces derniers.

Ci-après, quelques extrais de ce rapport présenté au Conseil de sécurité par le SG de l’ONU.

Quelques miliciens Kamuina Nsapu (photo internet)

Lire la suite de à proposL’ONU accuse les forces de sécurité congolaises et des miliciens de crimes de guerres dans le Kasaï