Retour de Félix Tshisekedi : pari complètement gagné par l’UNC et l’UDPS

Partager
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Enfin, les deux leaders de l’opposition, notamment Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi sont de retour à Kinshasa, en RDC. Les deux poids lourds de l’opposition sont rentrés ensemble après avoir conclu un accord à Nairobi. Leur retour marque aujourd’hui le début de la campagne des deux opposants. Ils ont été complètement accueillis par les militants de l’UDPS, de l’UNC et des autres partis alliés. Il s’agit alors un pari gagné par les deux leaders.

Hervé Ntumba

C’est aux environs de 12h que Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi sont arrivés dans le salon VIP de l’aéroport de Kinshasa, à bord d’un vol régulier de la compagnie Ethiopian Airlines. Côte à côte, les deux leaders ont été accueillis par leur femme, les secrétaires généraux des deux partis, l’Union des forces nouvelles (UFC) et l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). « Nous sommes optimistes, nous sommes le ticket gagnant », ont-ils déclaré au cours d’une conférence de presse, accordée avant de quitter l’aéroport et de rejoindre les militants postés dehors.

Soudés pour un seul objectif, les deux leaders ont promis de publier une feuille de route de leur campagne sous 48 heures et ont laissé entendre qu’ils travaillaient également à d’autres ralliements, sans plus de précisions.

Ils ont redit qu’ils iraient aux élections, avec ou sans machine à voter. « Ceux qui ne veulent pas y aller avec la machine, nous disons à leurs militants de voter pour nous », a lancé Vital Kamerhe. Donc, les deux opposants ont été accueillis à l’aéroport par une foule compacte.

Malgré une pluie torrentielle qui s’est abattue ce mardi matin, les militants ont résolu de sortir pour aller accueillir les deux leaders de l’opposition.

Les propos de deux leaders

Lors de leur arrivé, ces deux leaders de l’opposition ont réitéré leur optimisme sur l’issue du scrutin du 23 décembre. « Nous sommes le ticket gagnant, nous atteindrons les 60% de l’électorat », a déclaré Félix Tshisekedi. « Même s’il y avait 1000 candidats, celui de la MP serait dernier », a ajouté Vital Kamerhe.

Les éléments de la Police ont utilisé des grenades lacrymogènes et des tirs de sommation pour dégager la voie et permettre au cortège de se frayer un chemin. Ils étaient plusieurs milliers de militants de l’UNC (Union pour la Nation congolaise) et de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), qui sont arrivés au siège du parti de Félix Tshisekedi, a-t-on précisé.

Les deux leaders de l’opposition reviennent à Kinshasa après avoir annoncé un accord de coalition, à Nairobi, au Kenya, soutenant la candidature du président de l’UDPS à la présidentielle du 23 décembre, a-t-on rappelé.

A titre de rappel, le 11 novembre, à Genève, les deux hommes avaient désigné avec cinq autres leaders de l’opposition le député Martin Fayulu pour représenter leur camp à cette élection présidentielle à un tour.