Qu’avait Étienne Tshisekedi de particulier ? Témoignages

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décédé depuis le 1er février 2017, Étienne Tshisekedi dont la dépouille sera finalement rapatriée ce jeudi 30 mai à Kinshasa reste une icône, une figure politique emblématique.
Qu’avait Étienne Tshisekedi de particulier et quel héritage politique laisse-t-il aux Congolais ? Des acteurs se sont prononcés en tentant de résumer le sens du combat politique mené par celui-là qui a été surnommé sphinx de Limete.

Propos recueillis par Pitshou Mulumba

Gabriel Kyungu wa Kumwanza : « Étienne Tshisekedi, c’est la loyauté, le courage et l’excellence »

C’est une histoire liée entre Étienne Tshisekedi et Gabriel Kyungu wa Kumwanza  qui, en novembre 1980, figurèrent tous deux sur la liste de treize parlementaires signataires de la Lettre réclamant la démocratie, adressée au Maréchal Mobutu Sese Seko, alors président du Zaïre, et qui sera à la base de la naissance de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), actuel parti au pouvoir.

Joint au téléphone à partir de Lubumbashi (Haut-Katanga), Gabriel Kyungu estime que le combat politique d’Étienne Tshisekedi se résume par la loyauté, le courage et l’excellence. « C’était un monsieur qui ne se pliait pas face aux menaces. Il ne s’ébranlait jamais. Comme ainé, il était pour nous un modèle. Et comme treize parlementaires, nous puisions de lui beaucoup d’énergie et de courage dans son comportement et son encadrement », a-t-il indiqué.

Ainsi, l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête du pays, inspire confiance à Gabriel Kyungu quant à l’avenir du Congo de Lumumba et d’Étienne Tshisekedi. « C’est un miracle de voir le propre fils d’un de nos combattants passer à la tête de ce pays. Avec Félix Tshisekedi, c’est une grande garantie de la relève. Et Je pense qu’il y a espoir. Espoir parce qu’un moment nous étions très inquiet du comportement de certains compatriotes jeunes appelés à prendre la relève. Ils donnaient l’impression des gens faciles à acheter, à intimider… Dieu merci, nous avons un fils qui nous ressemble beaucoup en tout, politiquement. C’est ce qui m’inspire personnellement confiance pour l’avenir », a-t-il conclu.

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, un des treize parlementaires signataires de la Lettre réclamant la démocratie à Mobutu.

Henri-Thomas Lokondo : « Étienne Tshisekedi c’est l’incarnation de la conviction »

Étienne Tshisekedi, cet homme qui a marqué l’histoire politique congolaise au cours des quatre dernières décennies, et dont le combat démocratique a transcendé le temps et les générations, est un modèle de conviction, estime le député national Henri-Thomas Lokondo. « Le Président Tshisekedi, c’était l’incarnation même de la conviction. C’est un homme de conviction qui restera éternellement pour moi comme un esprit. Un exemple à suivre pour tous les Congolais qui veulent se considérer comme des vrais démocrates », a souligné l’élu de Mbandaka.

Réputé depuis la législature passée pour son franc-parler et son indépendance d’esprit, Henri-Thomas Lokondo a saisi l’occasion pour appeler les partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à être héritiers de leur propre passé, « héritiers du passé d’Etienne Tshisekedi ».

Henri-Thomas Lokondo Yoka, député national depuis 2011

Jean-B. Ewanga : « Le combat de Tshisekedi pour l’Etat de droit sera perpétué pour la survie de démocratie congolaise »

« Quoi que l’on dise, Étienne Tshisekedi est le Mandela, mieux le Ghandi congolais », estime Jean-Bertrand Ewanga.
Pour cet ancien conseiller du sphinx de Limete, Étienne Tshisekedi représente un engagement patriotique irréversible. « Un modèle, une référence
 », a-t-il souligné.

« Je l’ai personnellement connu à l’UDPS et il avait fait de moi son conseiller politique quand il a été élu Premier ministre à la Conférence nationale souveraine. Tshisekedi, c’est la plus grande diversité et je crois que son combat pour l’Etat de droit, le peuple d’abord, sera perpétué pour que la démocratie congolaise puisse survivre à jamais. Nous devons enseigner à nos enfants, non seulement le nom d’Étienne Tshisekedi, mais tout son combat pour l’écroulement des murs de la dictature, la forteresse de Mobutu. Et il n’avait pas lâché prise sous les Kabila père et fils. Il a sacrifié toute sa vie, même celle de sa propre famille, pour le Congo. Son combat de la démocratie va au-delà des frontières. Et il reste une icône à l’instar de Mandela, Martin Luther King, Nkwame Nkrumah, etc. »

Jean-Bertrand Ewanga, ancien conseiller politique d’Étienne Tshisekedi

Lubaya Claudel André : « Étienne Tshisekedi, l’icône et le porte-étendard du combat démocratique »

Fils d’André-Guillaume Lubaya Ntalaja qui a été supplicié par la dictature de Mobutu en compagnie de certains proches dans les conditions inexpliquées jusqu’à ce jour, Lubaya Claudel André retient du sphinx de Limete un homme de conviction.

Pour Lubaya, Président de l’Uda Originelle, le combat d’Étienne Tshisekedi qui est aussi celui de la liberté et pour la dignité du peuple congolais, demeure inachevé car le pays n’est pas encore totalement libéré de l’emprise des forces centrifuges.

Il s’est exprimé en ces termes : « L’histoire retiendra qu’Étienne Tshisekedi d’heureuse mémoire a la particularité d’avoir fait partie d’un régime qui avait instauré la dictature dans le pays avant d’en remettre résolument en cause les fondements et d’en dénoncer courageusement les dérives en s’y opposant publiquement, de façon pacifique et ce, à ses risques et périls. C’est cette prise de conscience par lui, de la nature fondamentalement dangereuse du régime Mobutu et sa farouche opposition à ce dernier qui ont fait de lui, l’icône et le porte-étendard du combat démocratique, combat pour lequel plusieurs ont payé de leurs vies, de 1960 à nos jours. L’histoire retiendra également qu’en dépit des revers subis, des humiliations et privations lui infligées, Etienne Tshisekedi est resté imperturbable jusqu’à la fin de sa vie, devenant ainsi un homme de conviction un jour et un homme de convictions pour toujours. Son combat, qui est aussi le celui de la liberté et pour la dignité du peuple congolais, demeure à mon avis, inachevé car le pays n’est pas encore totalement libéré de l’emprise des forces centrifuges. Néanmoins, je me réjouis que ce combat soit l’unique héritage qu’il aura légué à notre jeunesse pour qui Etienne Tshisekedi reste un des modèles. Puissent les profondeurs de la terre de ses ancêtres lui réserver la place de choix pour le combat qu’il a mené jusqu’au dernier souffle de sa vie ».

Lubaya Claudel André, Président de l’Uda Originelle

Jacquemain Shabani : « Étienne Tshisekedi m’a appris à ne jamais reculer  »
Le courage. C’est cette qualité supérieure qu’hérite Jacquemain Shabani d’Étienne Tshisekedi.
Selon lui, Étienne Tshisekedi a fait preuve d’un courage politique exceptionnel malgré les humiliations et privations lui infligées. « Du Président Étienne Tshisekedi, je retiens que c’était un homme de conviction. Il m’a appris à ne jamais reculer ni fléchir quand je suis convaincu de la véracité et de justesse de mes opinions », a-t-il déclaré.

Ex-Sg, Président de la Commission Electorale Permanente de l’UDPS.