Moralité oblige

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’on se bouscule déjà au portillon. Toute la classe politique a l’oreille branchée à tout ce qui se passe à l’Hôtel du gouvernement. Et pour cause. C’est de là que sortira le premier gouvernement de l’ère Félix Tshisekedi.

L’exercice ne sera certes pas facile pour le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, mais il a l’obligation de procéder à une sélection minutieuse de ceux qui auront la tâche d’exécuter la politique du gouvernement, telle que édictée par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La probité morale doit être une des conditions majeures d’éligibilité. Tout le monde le sait. Les ministrables, de quel que bord politique qu’ils soient, doivent être ceux qui ont le souci de travailler pour le développement la RDC. Ils ont l’obligation de mieux gérer les portefeuilles qui leur seront confiées, moralité oblige.

Etre ministre, c’est synonyme de travailler pour le bien de la communauté, pour son pays. Un ministre est une personne excellente. Par conséquent, il a l’obligation de résultat, conformément aux lois de la République. Diriger un ministère doit être une charge publique qui, si l’on ne met pas trop de sérieux dans son exercice, risque de compromettre l’avenir de toute une nation. Cela étant, leurs excellences doivent, sans autre forme de procès, observer les règles éthiques et morales. Au cas contraire, l’éviction de l’ivraie doit d’office être de rigueur.

C’est alors que l’opinion nationale et internationale comprendra qu’il y a réellement une volonté de changer les choses.

Il est inacceptable que les ministres de la République continuent, en toute impunité, de gérer les cabinets ministériels comme leurs petits kraals où ils ont la liberté de nommer femmes, enfants, cousins et cousines, comme si la République ne se limitait qu’au niveau de leurs familles biologiques, de leurs clans, de leurs patelins.

Dans tout cela, le président de la République ainsi que le Premier ministre devront barrer la route à tout esprit familial, à tout esprit ethnique et clanique et inculquer un esprit nationaliste à l’équipe gouvernementale qui sera bientôt mise en place.