Lutte contre le Paludisme: SANRU annonce la distribution des moustiquaires imprégnées dans tous les ménages au Nord-Kivu

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Go sera lancé officiellement à Goma , chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, par les autorités provinciales, ce samedi 21 septembre 2019. L’annonce a été faite ce mardi 17 septembre 2019, par l’Ong Santé Rurale (SANRU) qui appuie techniquement le Ministère national de la Santé Publique de la République démocratique du Congo, dans la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées pour permettre à la population du Nord-Kivu de se protéger contre le paludisme, une des grandes causes de la mortalité dans cette partie du pays.

Melis BOASI, correspondant à Goma

C’est à travers un briefing à la presse de Goma, que l’Organisation « Santé Rurale » a confirmé que le début de la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide est prévue pour le samedi 21 Septembre 2019. Ce, après l’étape du dénombrement de la population dans les six territoires et les trois villes que comptent la province du Nord-Kivu.

Aubin Kibala, responsable de la Communication de SANRU au Nord-Kivu informe qu’au stade actuel, toutes les données sur le dénombrement de la population sont dans une base des données et ont été validées, ce qui conduit directement à l’étape de la distribution et de post-distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide, dans les dix-huit quartiers de Goma ainsi que dans toute la province du Nord-Kivu.

Le macaron, une condition pour bénéficier des moustiquaires

« Lors du dénombrement organisé au mois de juillet 2019, nos équipes déployées sur terrain avaient remis des macarons dans chaque ménage après enregistrement. Et nous allons juste échangé ces macarons aux moustiquaires pour faciliter la distribution, tout en tenant aussi compte des cas d’exception des familles qui ont déménagé d’un autre milieu vers le Nord-Kivu ou vice-versa. Nous allons en tenir compte et nous rassurons à la population du Nord-Kivu que tout ménage sera servi en moustiquaire imprégnée d’insecticide » précise Aubin Kibala.

De son côté, Demson Musondoli Kayisavera, Médecin en Chef de service du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) au Nord-Kivu précise que, les stratégies sont déjà mises en place pour faciliter la distribution des moustiquaires même dans les Zones où il y’a de l’insécurité et la présence de la maladie à virus Ebola.

« Nous allons utiliser la stratégie d’aller de porte à porte surtout dans les zones où il y’a Ebola pour éviter, pendant cette opération, qu’il y ait des gens qui seront contaminés par autre maladie comme Ebola. Nos relais communautaires ont reçu des stratégies quant à ce et nous en sommes confiants » a rassuré Demson Musondoli.

Rappel sur l’utilisation des moustiquaires imprégnées

 » L’heure est maintenant à la communication sur l’utilisation de ces Moustiquaires. Nous rappelons qu’une moustiquaire, une fois distribuée, avant son usage, il faut l’exposer sous l’ombre pendant 24 heures. Une moustiquaire est utilisée pendant deux à trois ans et on peut la laver trois à quatre fois l’année avec de l’eau froide et du savon dur puis, la sécher sous l’ombre. Il est déconseillé d’utiliser du savon en poudre ou du savon qui a beaucoup d’acide pour laver une moustiquaire imprégnée et ne jamais la sécher sous le soleil ni encore la repasser dans le but de conserver son efficacité car, c’est considéré comme un produit pharmaceutique« , a expliqué Docteur Demson Musondoli.

Le Paludisme tue

Déjà, SANRU avait rappelé qu’en 2018, il y a eu 1.242.066 cas du Paludisme dont 419 décès ont été enregistrés dans les structures intégrées. Ceci démontre combien de fois le Paludisme tue de nombreux congolais. Néanmoins pour SANRU, ce chiffre est moins que les années antérieures grâce aux distributions gratuites des moustiquaires imprégnées et son usage dans les ménages de la province.

« Le Paludisme est à la base de beaucoup des cas de décès surtout chez les enfants. Le Paludisme peut conduire une femme enceinte à un avortement et peut rendre aussi quelqu’un anémique. C’est pourquoi, nous appelons la population à s’approprier cette cause d’intérêt social et ne pas jeter ou vendre ces moustiquaires imprégnées « , a exhorté Demson Musondoli.

Le Ministère national de la Santé Publique qui organisera cette distribution des moustiquaires imprégnées au Nord-Kivu, appelle les habitants de la Province à respecter surtout les consignes sur la bonne utilisation de ces moustiquaires qui sauveront des vies au Nord-Kivu.