NORD-KIVU : LA RÉSOLUTION PACIFIQUE DES CONFLITS UNIVERSITAIRES AU CENTRE D’UN ÉCHANGE ENTRE ÉTUDIANTS DE GOMA

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il s’agit d’un dialogue interuniversitaire qui a réuni, le vendredi 20 septembre 2019, quelques étudiants des universités de la ville de Goma, à travers lequel les problèmes rencontrés et vécus au quotidien dans des universités congolaises ont été débattus. Des pistes de solution ont été proposées dans la perspective d’avoir des milieux universitaires dépourvus d’antivaleurs.

Melis BOASI, correspondant à Goma

Organisé par la communauté Habari-RDC, ce dialogue visait aussi à faire comprendre aux jeunes universitaires que la science est, et reste le seul facteur d’unité au sein des universités.

Contexte

À Goma, tout comme au Nord-Kivu et sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, les universités congolaises sont caractérisées souvent par des situations qui poussent les étudiants à ne pas cohabiter pacifiquement, suite aux conflits liés au tribalisme, à la politisation des milieux universitaires et aux intérêts personnels qui ne cadrent pas avec la science et les études.

Pour le Chef des travaux Freddy Mutsaguzi qui a pris part à cet échange, la manipulation politicienne dans les universités congolaises reflète la pauvreté d’esprit dans le chef de certains étudiants congolais. Il ajoute que cette manipulation liée à la pauvreté d’esprit est conséquence   de plusieurs cas de tribalisme vécus dans les institutions universitaires de la RDC.

« Les étudiants qui sont l’avenir de demain doivent comprendre que l’Université devrait aider à résoudre des problèmes sociaux de la vie et non être un milieu des conflits. Un universitaire est une personne noble dans la société et ne doit pas se plonger dans l’alcoolisme comme c’est le cas pour certains étudiants congolais. Les antivaleurs doivent être bannis et les valeurs estudiantines doivent primer au-dessus de tout », conclut Freddy Mutsaguzi.

Invité pour la circonstance, Guy Kibira, président du Conseil provincial de la Jeunesse au Nord-Kivu a, pour sa part, fait savoir aux étudiants présents à cet échange que « le savoir » devrait rester la mission principale qui doit amener les jeunes à l’Université. Il considère que « les étudiants sont un, et devraient s’unir davantage parce qu’à l’Université ils poursuivent tous les mêmes objectifs ».

Photo de famille

Pistes de solution

A l’issue de ces échanges, la communauté Habari RDC propose un processus de restauration des rôles des universités, la prise de conscience des étudiants et la tenue des activités para-académiques qui ne doivent cadrer qu’avec l’enseignement.

Elvis Katsana, coordonnateur Région-Est de la Communauté Habari-RDC précise que, cette activité a été organisée dans le souci de léguer aux étudiants de Goma des valeurs à développer au sein des universités telles que la convivialité, la discipline, la bienveillance, la dignité, la coopération, l’acceptation mutuelle, la compassion…

« Ceci cadre avec la campagne mondiale de l’expression 2019 +Together we speak (Ensemble, nous parlons) + sous l’initiative de l’organisation CIVICUS. Et nous avons ciblé les étudiants parce que c’est une couche de la jeunesse touchée par la division et la manipulation et grâce à cette activité nous avons pu réunir une bonne couche de la jeunesse estudiantine de Goma pour leur faire passer ce message d’unité et nous pensons que ça va apporter des fruits dans les milieux universitaires », renchérit Elvis Katsana.

Message bien reçu

Un étudiant de la ville de Goma, Patrick Mabutwa, présent à cet échange, affirme avoir appris beaucoup de choses auprès de la communauté Habari RDC, organisatrice de cette activité. « Ça nous permet de comprendre aujourd’hui que nous étudiants de différentes universités, nous ne sommes pas des ennemis et que la science doit davantage nous unir. Nous sommes formés comme des chercheurs pour apporter des solutions au monde. Nous devons être des miroirs de la société », s’exprime-t-il.

Feza Éliane Queen, étudiante de la place, fait savoir qu’elle transmettra le même message reçu ce jour auprès de ces collègues étudiantes et étudiants. À elle d’ajouter que la synergie et la diversité des tribus, c’est ce qui doit animer le monde universitaire. A son avis, les étudiants doivent s’y adapter pour un univers scientifique où tout le monde sera considéré et épanoui.

Après échange, les étudiants ont signé une charte reprenant les valeurs estudiantines en l’occurrence, la retenue, la tolérance, la paix, l’amour et le vivre ensemble qui devront être appliquées dans les universités de Goma, du Nord-Kivu et de toute la République démocratique du Congo.

Par ailleurs, la communauté Habari-RDC se dit satisfaite de la tenue de ce cadre d’échange qui aidera les étudiants à redorer leur image dans la société congolaise.