Assemblée nationale : la Société civile participe au débat sur le projet de budget 2020

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est une première. La présidente de l’Assemblée nationale est descendue sur terrain pour échanger avec les responsables des organisations de la Société civile sur les questions d’actualité. Jeanine Mabunda a conféré avec les organisations de la Société civile dans leur diversité. Les deux parties émettent sur une même longueur d’ondes en ce qui concerne le réajustement de  l’action des décideurs dans le sens des aspirations de la population dans la loi de finances 2020.

Pitshou Mulumba

Parallèlement aux travaux de la session ordinaire de l’Assemblée nationale qu’elle dirige avec brio, la présidente de la Chambre basse du Parlement a entamé hier mercredi 25 septembre des échanges directs avec des leaders d’opinion et représentant des forces vives de la nation congolaise pour bien réajuster l’action des décideurs dans le sens des aspirations de la population.

Pour la journée d’hier mercredi, Jeanine Mabunda a échangé à bâtons rompus avec les représentants des organisations de la Société civile sur des questions d’actualité, notamment le budget 2019 et les innovations attendues, la soutenabilité du programme du gouvernement, la problématique de la représentativité de la femme, la gratuité de l’enseignement et la problématique du renouvellement de la Commission électorale nationale indépendante que d’aucuns voudraient véritablement dépolitisée.

 La stratégie de la présidente de l’Assemblée nationale est claire : « être à l’écoute de ceux qui vivent avec la population pour bien agir ». Ainsi, Jeanine Mabunda a expliqué à ses interlocuteurs la nécessité d’établir un dialogue permanent entre les décideurs et la population. La speaker de la Chambre basse du Parlement qui avait à ses côtés la questeure de l’Assemblée nationale, a promis de prendre en compte toutes les préoccupations de la société pour de bien calibrer l’orientation du budget 2020 et l’adapter pour des solutions efficaces aux questions qui préoccupent la population. Cette initiative novatrice de l’honorable présidente de l’Assemblée nationale a été unanimement saluée par les représentants de la société qui ont souhaité ces échanges se multiplier, toujours dans un cadre non protocolaire comme cela a été au Cercle Elaïes, loin du Palais du peuple.

Parmi les acteurs phares de la Société civile, Jérôme Bonso a réagi en ces termes : « Nous avons remercié et salué l’initiative prise par madame l’honorable Jeanine Mabunda qui a rencontré les organisations de la Société civile dans toutes leurs diversités pour échanger sur des questions d’actualité. Nous avons parlé sur le budget 2020, nous avons échangé sur la problématique de la gratuité de l’enseignement, et nous avons échangé aussi sur la problématique de la Commission électorale nationale indépendante. Nous avons essayé de formuler certaines demandes pour que quand le budget va descendre au niveau de l’Assemblée nationale que la représentation nationale puisse être regardante pour que ce budget réponde aux 16 piliers définis par le gouvernement… ».