Brève rencontre Trump-Tshisekedi : La main tendue de Washington

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En visite de travail aux Etats-Unis, dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a pris part mardi dernier, au diner de gala offert par le président américain Donald Trump. En diplomatie, le geste est frappant et la symbolique est de mise. Un tweet de l’ambassade des Etats-Unis en RDC a loué la rencontre qui, selon elle, jette le pont pour une nouvelle forme de coopération entre la RDC et les Etats-Unis. Washington a adopté Félix Tshisekedi. C’est à lui de capitaliser cette main tendue. Au grand bonheur de la RDC et de son peuple.

Le Potentiel

Après une période de tension, Washington travaille, dans l’harmonisation de ses rapports avec le nouveau pouvoir en place à Kinshasa, incarné depuis janvier 2019 par Félix Tshisekedi. On se rappelle que, pour son premier déplacement hors de l’Afrique, Félix Tshisekedi s’était rendu aux Etats-Unis.

A l’époque, le chef de l’Etat ne s’était pas entretenu avec son homologue américain, Donald Trump. Néanmoins, il avait eu des entretiens avec le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompei. Même si toutes les portes de la Maison Blanche n’avaient pas été ouvertes à Félix Tshisekedi, son passage aux Etats-Unis avait cependant marqué un tournant dans les relations entre les deux pays. La première visite de Félix Tshisekedi aux Etats-Unis avait balisé la voie à une nouvelle forme de coopération. Il était temps de tourner la page Kabila.

UN DEUXIÈME VOYAGE QUI CONFIRME

Pour son deuxième voyage aux Etats-Unis, Félix Tshisekedi s’est donc lancé dans la conquête de l’administration américaine. Certes, il s’est retrouvé aux Etats-Unis dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Onu, mais l’occasion faisant le larron, le chef de l’Etat a fait d’une pierre deux coups, en posant notamment avec le président américain, Donald Trump. Les plus sceptiques diront que c’est juste une photo prise dans le cadre d’un dîner de gala. Mais, la symbolique est bien réelle. Aussi les optimistes ont-ils fait de rétorquer en relevant qu’en diplomatie, toutes les occasions sont bonnes pour tirer d’éventuels dividendes.

C’est par un tweet que l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa a fait part de la nouvelle politique des Etats-Unis envers la RDC. Avec Trump,

Félix Tshisekedi n’a peut-être pas eu droit à quelques minutes d’échanges de civilités avec l’homme fort de la Maison Blanche, mais dans le fond, c’est une adoption qui ne trompe pas.

La représentation diplomatique des Etats-Unis en RDC a trouvé des mots justes pour le dire : « Les Etats-Unis soutiennent la vision du président Tshisekedi d’un Congo meilleur à travers notre partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. Nous sommes déterminés à lutter contre la corruption, accroître les investissements américains et bâtir un avenir meilleur pour nos deux peuples ». C’est tout dire.

En effet, entre la RDC et les Etats-Unis, il y a de nouvelles passerelles qui se jettent et se renforcent lentement mais sûrement. C’est une nouvelle ère qui commence ; une ère où les EtatsUnis se disent prêts à apporter tout leur soutien à la RDC pour « accroître les investissements et bâtir un avenir meilleur pour les deux peuples ».

Que dire d’autre ? Il s’agit de la main tendue de l’Administration américaine au nouveau président congolais. A lui de la saisir en la capitalisant pour le grand bonheur de la RDC et du peuple congolais. A voir de plus près, les Etats-Unis ont tourné la page Kabila. Washington veut écrire une nouvelle histoire avec Kinshasa.

Aux Etats-Unis, « il s’agissait du dîner organisé par Trump à l’hôtel Lotte où étaient logés plusieurs présidents dont Fatshi et sa délégation. Il n’y a eu que le drapeau américain sur la photo puisqu’il s’agissait d’un dîner organisé par Trump à l’honneur de tous les présidents présents. Chaque président a eu droit à 20 minutes avec lui », commente un responsable congolais qui a séjourné également à New York.

Selon Luc-Gérard Nyafe, ambassadeur itinérant du chef de l’Etat, également présent à New York, « au cours du bref échange qu’ils ont eu, M. Trump a félicité le président Félix Tshisekedi pour son élection et lui a dit que les USA considéraient la RDC comme un allié avec qui ils voudraient renforcer les liens ». Autant dire qu’entre Kinshasa et Washington, c’est la lune de miel.