Nord-Kivu : l’Université de Goma face aux grands défis

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’insuffisance des infrastructures d’enseignement, la dépendance de professeur qui prend le gros du budget de l’Université et la lutte contre les antivaleurs restent les grands défis à relever à l’Université de Goma (UNIGOM).

Melis BOASI, Correspondant à Goma

À l’occasion de la cérémonie officielle de la rentrée académique 2019-2020 au Nord-Kivu, le Professeur Sylvain Munyanga Mukongo, recteur de l’Université de Goma (UNIGOM) est passé en revue des défis que doivent relever toute l’équipe dirigeante de cette alma mater. Ce, avant de proposer des pistes de solution.

Il s’agit d’un discours bilan et des perspectives d’avenir que le recteur de l’Unigom a présenté à son auditoire, lors de la cérémonie officielle de la rentrée académique 2019-2020 au Nord-Kivu qui a eu lieu, mardi 15 octobre à Goma (Nord-Kivu).

Le recteur de l’Unigom a rendu hommage au chef de l’Etat, au ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire pour les efforts dans le relèvement des défis de l’Enseignement supérieur en dépit des difficultés que traverse le pays. Il a également rendu hommage aux membres du comité de gestion de l’Unigom qui ont fait à ce que cette institution reste une grande université en province et au pays.

Innovations

 « Ce jour est l’occasion de rappeler les trois missions principales de l’Université à savoir: l’enseignement de qualité, la recherche scientifique et le service rendu à la communauté », a relevé le Professeur Sylvain Munyanga. Il note que la recherche scientifique est le socle de toutes ces missions.

« Grâce à la recherche, l’enseignant actualise son cours et une recherche scientifique sans innovation est vaine. La recherche permet également à l’étudiant de s’actualiser par rapport à l’enseignant », a ajouté sylvain Munyanga qui appelle les étudiants à la lecture.

Le professeur Sylvain Munyanga qui n’est qu’à sa première année de gestion comme recteur à l’Unigom promet la tenue, tout au long de cette année académique, des colloques et des conférences pour permettre aux chercheurs de produire des articles et ouvrages afin que la moisson de l’année académique soit abondante. Il annonce qu’il y aura bientôt, la création d’une association des anciens de l’Unigom qui pourront financer des projets de l’Université pour son bon fonctionnement en toute indépendance. Un projet de détraumatisation des personnes vulnérables au Nord-Kivu sera également mis en place à travers la faculté de psychologie et sciences de l’éducation pour l’autonomisation de l’Unigom, a révélé Sylvain Munyanga.

Défis à relever

L’insuffisance des infrastructures d’enseignement, la dépendance de professeur qui prend le gros du budget de l’Université et la lutte contre les antivaleurs restent les grands défis à relever à l’Unigom, selon son recteur qui annonce cependant, l’inauguration des nouveaux bâtiments en construction au Quartier Mugunga, en réponse au problème lié aux infrastructures. Sylvain Munyanga a insisté sur le fait que la haine, la violence et le tribalisme sont des maux qui doivent disparaître à l’Unigom.

Le secrétaire général académique, Tsongo Kibendelwa, recommande aux enseignants de respecter le calendrier académique de l’année 2019-2020 qui constitue une ligne charnière directe avec le système LMD qui devient exigeant pour toutes les universités. Il appelle les bureaux facultaires d’y travailler pour ne pas être en retard avec les innovations de la science.