GOMA : DÉBUT CE JEUDI DE LA VACCINATION CONTRE LA MALADIE À VIRUS EBOLA

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au moins, 50 mille personnes sont ciblées par cette vaccination initiale sur une période de quatre mois, avant d’atteindre plus d’un million d’habitants que compte la ville de Goma.  

Melis BOASI, Correspondant à Goma

L’annonce a été faite le mardi 12 novembre, par le Ministère congolais de la Santé via la Coordination de riposte de la maladie à virus Ebola en RDC. C’était  au cours d’un point de presse que la Coordination a tenu à Goma (Nord-Kivu), en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF).

Le Professeur Steve Ahuka, Coordonnateur national à la riposte de la maladie à virus Ebola, souligne que c’est dans la suite logique de la démarche entamée par les autorités congolaises de vouloir ajouter un arsenal des stratégies pour vaincre définitivement cette maladie en RDC.

50 mille personnes sont ciblées

« C’est le deuxième vaccin dénommé vaccin +Johnson and Johnson+ de la firme pharmaceutique américaine que la population Gomatracienne va bénéficier dès ce jeudi 14 novembre », indique Steve Ahuka, tout en soulignant que la vaccination débutera tout d’abord dans deux quartiers cibles de la ville où la population est fortement concentrée.

« Les centres de santé des quartiers Majengo et Kahembe sont les premiers à bénéficier de ce vaccin avant que les équipes de vaccination vaccinent toute la population de tous les 18 quartiers de Goma et cela se fera d’une manière progressive », a-t-il précisé.

Les équipes engagées dans la riposte ont fait savoir aussi que, cette vaccination initiale ciblera tout d’abord 50.000 personnes sur une période de quatre mois avant d’atteindre plus d’un million d’habitants que comptent la ville de Goma.

Deux doses exigées

« Après avoir reçu la première dose du vaccin, la population sera de nouveau invitée à se présenter 56 jours après au centre de santé pour une deuxième injection. Cette deuxième dose est importante car ça va renforcer l’immunisation même contre cette maladie », renchérit Steve Ahuka avant de rajouter que seuls les enfants âges d’un an ou plus et les adultes sont concernés par cette vaccination.

« Ce deuxième vaccin vient juste appuyer le premier et a été homologué par l’État congolais. Il ne contient pas trop d’effets secondaires. Les guéris d’Ebola et les personnes déjà immunisées ne sont pas concernées par cette vaccination », conclut-il.

La vaccination débute donc ce jeudi 14 novembre 2019 à Goma, et le lancement officiel par les autorités interviendra dans les jours avenirs, a renseigné les équipes de la riposte.