La gangrène

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La République démocratique du Congo d’après l’alternance démocratique pacifique, à l’issue des élections du 30 décembre 2018, est sur la bonne voie. Le pays de Lumumba a désormais un président de la République qui affiche une ferme volonté d’imprimer le changement dont le pays a besoin pour son essor économique sans lequel le peuple Congolais ne peut trouver son compte.

C’est un bel exemple que la République démocratique du Congo a affiché le dimanche 17 novembre à l’occasion de la messe des prémisses du désormais Cardinal Fridolin Ambongo. On a vu les acteurs du FCC à côté de ceux de CACH.

Bien plus, dans sa brève intervention, le chef de l’Etat a prêché pour l’unité nationale. Le Cardinal Ambongo est allé aussi sur la même lancée. Il est une vérité : la RDC ne peut décoller que si tous les Congolais se mettent ensemble avec un objectif noble qui est celui du bien-être des Congolais. Certes le président de la République a cette volonté politique. Mais, faudra-t-il qu’il la concrétise par une action efficace et déterminée contre la corruption, la gangrène dans ce pays.

Félix Tshisekedi a fait beaucoup de promesses qui tendent pour le bien-être des Congolais. Mais, ces promesses ne peuvent se réaliser que si une lutte  concrète se fait contre la corruption. Depuis des lustres, une poignée des gens se la coulent douce bénéficiant des avantages de la corruption qui reste impunie à ce jour. 

Le 5ème président de la République vient d’avoir le dimanche 17 novembre le soutien du Cardinal Fridolin Ambongo. Ce soutien l’est si et seulement si l’actuel leadership national œuvre dans le sens de la bonne gouvernance de la Res Publica.

La RDC est au bas de tous les palmarès de développement simplement parce qu’un groupe d’individus est coalisé à saigner à blanc le pays pour leurs avantages personnels. Félix Tshisekedi a été élu justement pour mettre hors d’état de nuire ces individus qui n’aiment aucunement le développement de la RDC. 

Le président de la République ne sera soutenu que par son projet républicain de s’attaquer à la première cause de la débâcle de la RDC qu’est la corruption voire l’impunité. D’ailleurs, le soutien de la communauté internationale ne tient qu’à ce seul fait : la lutte contre la corruption.