GOMA : MISE EN GARDE FERME CONTRE CEUX QUI SPOLIENT LE MONT-GOMA

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’annonce a été faite, mardi 19 novembre, par le ministre des Affaires foncières, Molendo Sakombi qui séjourne à Goma (Nord-Kivu), dans le cadre de la ronde qu’il effectue dans les provinces de la RDC pour s’enquérir de différents conflits fonciers,  une situation qui se porte bien à Goma.

Melis BOASI, Correspondant à Goma

Après son tête-à-tête avec le gouverneur du Nord-Kivu, le Ministre des Affaires foncières a annoncé une série des reformes qui seront d’application dans le secteur foncier, notamment au Nord-Kivu et sur toute l’étendue du territoire national. Il s’appuie sur un mode de gestion numérique qui constitue la grande réforme à instaurer dans l’administration foncière en République démocratique du Congo (RDC).

Dossier Mont-Goma, dans l’agenda du Ministre

« Nous étions à distance mais, nous avions suivi de près comment le Mont-Goma, un site touristique, est spolié et bien d’autres terres de l’État se trouvant à Goma et dans toute la province. Comme nous sommes sur place, nous avons demandé à tous les chefs de bureaux contentieux de faire le relevé de tous les conflits fonciers pour établir les responsabilités des uns et des autres », a souligné Molendo Sakombi. Il précise qu’après la descente sur terrain avec le gouverneur du Nord-Kivu, les auteurs de cette spoliation devront être sanctionnés conformément aux lois du Pays en la matière.

« S’il s’avérait que ce sont des agents de l’Administration publique qui sont à la base de cette situation, ils subiront la rigueur de la loi et seront arrêtés sans pitié », a insisté le ministre Molendo. Par la même occasion, il a spécifié qu’il était important de créer une nouvelle cartographie avec un plan cadastral numérisé pour une bonne gestion des terres de l’État. Avant d’encourager ceux qui achètent des parcelles sans titres immobiliers de s’en procurer légalement, promettant de travailler aussi sur la diminution de prix des titres immobiliers.

Il y a peu, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu avait ordonné le scellement des enclos des parcelles construits à Mont-Goma pour mettre fin à cette spoliation. Cependant, le dossier reste pendant à cause des familles qui passent nuit à la belle étoile. Ces dernières disent détenir des titres légaux d’achat ou de vente de ces espaces. L’inspection que va effectuer le ministre des Affaires foncières sur la question, donnera sans doute de l’éclairage quant à ce.