Transport maritime : L’AMICONGO vers la diversification de ses activités en 2020

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La direction générale de l’Agence maritime internationale du Congo (AMICONGO), sous la houlette de son directeur général, Jean Chryso Mayembe a organisé, le mercredi 15 janvier 2020 à Kinshasa, une soirée d’échange de vœux, communié avec les agents et cadre de cette institution. C’était aussi une occasion propice pour le Directeur général de l’AMICONGO, de passer en revue toutes les difficultés que son comité a rencontrées durant l’année 2019.

Le restaurant Bazzar, situé sur la Place commercial, dans la commune de Limete, a servi de cadre pour cette communion conviviale entre agents et cadre de l’AMICONGO.

Intervenant en premier, la délégation syndicale de l’AMICONGO a rendu un vibrant hommage au Directeur général ainsi qu’aux membres du Comité de gestion qui ont permis un partenariat empreint de dialogue permanent, gage de la paix sociale au sein de l’entreprise.

A son tour, dans un speech à l’ensemble du personnel d’AMICONGO en présence de trois des cinq Administrateurs de cette société, le Directeur général Jean-Chryso Mayembe a d’abord fait un bref rappel de l’historique de l’Amicongo dont sa création en février 1919, avec mission de gérer la Compagnie Maritime belge du Congo.

Il a ensuite passé en revue le déroulement des activités de la société au courant de l’année 2019 et, par la même occasion, projeté l’année 2020 avec optimisme. Sans détours, Jean-Chryso Mayembe a également relevé les difficultés et écueils qui ont émaillé le parcours de 2019. Ensuite, Jean-Chryso Mayembe a abordé trois aspects essentiels de l’exploitation de l’Amicongo. A savoir : le bilan ; les projets et ressources humaines ainsi que les encouragements du personnel.

Dans le volet du bilan, on note quelques faits saillants ayant caractérisé la vie de l’Amicongo en 2019. Il s’agit entre autres, de la tendance baissière des activités dans la représentation maritime des navires pétroliers comparativement aux cinq dernières années, consécutive probablement à la période postélectorale ; l’obtention du certificat d’enregistrement de l’entrepôt de Kingabwa au nom de son actuel propriétaire qu’est Amicongo et ce, grâce à l’implication de son Conseil d’administration, présidé des mains de maître par l’honorable James Bayukita; l’acquisition de quatre camions tracteurs ainsi leurs remorques respectives en de la diversification des activités de la société.

En ce qui concerne les projets et ressources humaines, les leitmotivs ont été l’accroissement des revenus et la sécurité viagère. Notamment,la mise en œuvre, en 2020, du projet de transport routier des containers de Matadi à Kinshasa ; le rappel aux agents et cadres éligibles à la retraite de se mettre à la disposition de la Direction administrative, aux fins de permettre à la société de préserver sa résilience et de garantir de ce fait leurs propres rentes viagères, par le rajeunissement du personnel.

Enfin, au troisième volet, 26 agents et cadres ont été promus. Ces heureux lauréats ont été félicités par l’Administrateur Charles Kilosho, représentant personnel du Président du Conseil d’administration empêché. Le Directeur général, Jean-Chryso Mayembe a ainsi exhorté les agents et cadres non primés de redoubler d’efforts pour être éligibles en 2021.

Il sied de rappeler qu’à ce jour, l’Amicongo est présente dans tous les corridors de la République démocratique du Congo. Un repas de famille a été servi pour clôturer en beauté la soirée.

Jackie Ngolela