Vatican, Londres et Davos : Félix Tshisekedi dans la cour des grands

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reçu par le pape François, le président de la République, Félix Tshisekedi, est à Londres pour un sommet sur les investissements en Afrique. Cette rencontre est d’une grande importance dans la mesure où de vrais investisseurs viennent à la rencontre des offres alléchantes. Félix Tshisekedi connaît la valeur de ces rencontres qui est une vitrine pouvant permettre de faire comprendre aux partenaires et potentiels investisseurs que le pays a connu un changement dans son modèle de gouvernance. Que le climat des affaires n’est plus le même. Le gain que tire le pays, à travers ces rencontres directes, est inqualifiable tellement le retour sur l’investissement à moyen et long terme est certain.

Après l’étape de Londres,  c’est à Davos que le Président Tshisekedi va se rendre. Cette  rencontre annuelle 2020 du Forum économique mondial (Wef, acronyme en anglais), prévue du 21 au 24 janvier 2020, à Davos, accueillera près de 2900 participants de quelque 90 pays. Ils sont issus du monde économique, politique, scientifique ou culturel. Aussi, quelque 500 journalistes vont couvrir l’événement qui fête son cinquantième anniversaire.

La rencontre annuelle du Forum économique mondial constitue l’un des événements phares de l’actualité économique et sociale dans le monde. Davos est une plateforme d’échanges de vues sur les problèmes de la planète et les solutions qu’il serait possible d’y apporter. L’équipe d’avance de la République démocratique du Congo séjourne déjà sur place, en attendant l’arrivée du chef de l’État qui rejoindrait ses collègues africains, notamment le Sénégalais  Macky Sall. Comme il saute des sens,  toutes ces ouvertures marquent le retour du grand Congo sur la scène internationale. Les bénéfices sont immenses.

Aristote Longo