FCC – CACH : Rupture ?

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parti présidentiel fustige « l’orgueil » et « l’arrogance » de leurs partenaires de la mouvance Kabiliste qui manquent du respect au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya Tshilumba a, au cours d’une matinée politique organisée, le samedi 25 janvier 2020 au siège de son parti, fustigé l’orgueil et l’arrogance de leurs partenaires du Front commun pour le Congo (FCC). Il dénonce qu’à chaque sortie médiatique, les caciques de la kabilie manquent toujours du respect au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ce qui pousse certains observateurs à croire déjà à une rupture entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement (CACH).

« En ma qualité du Secrétaire général de l’UDPS, je ne peux pas cautionner les bêtises de la coalition », a martelé Augustin Kabuya. Pour lui, l’alternance démocratique ayant conduit à la prise du pouvoir par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est le prix de sacrifice et de la détermination de la population qui a payé un lourd tribut. « Nous avons accepté de vivre ensemble, au nom de la paix. Mais, pas pour cautionner des bêtises », tance Kabuya Augustin.

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social a, à cette occasion, présenté les membres des familles de ceux qui ont perdu leurs vies lors de l’attaque au siège de l’UDPS sous Kabila. Il a appelé la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda à l’ordre.

« Mabunda ignore les notions élémentaires du droit pourtant, elle se dit juriste », fronde Kabuya. A l’en croire, Félix Tshisekedi est le seul à présenter et défendre le bilan à la population. L’UDPS n’a jamais fait une coalition pour s’attaquer aux intérêts de la population, a-t-il noté.

« L’UDPS n’acceptera pas des bêtises d’où qu’elles viennent », gronde Kabuya Augustin qui a dénoncé la gourmandise de leurs partenaires, dans le cadre de partage des responsabilités dans les entreprises de l’Etat. « Le FCC veut prendre toutes les régies financières », dénonce-t-il.

En ce qui concerne la dissolution de l’Assemblée nationale et la rupture de la coalition FCC-CACH, telle que souhaitée par la majorité de combattants de l’UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba s’en remet au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi qui est l’autorité morale de leur plateforme politique. Mais à Kindu, la fédération UDPS/Maniema a quitté déjà la coalition FCC-Cach.

JED, « un rapport fantaisiste »

Augustin Kabuya Tshilumba a mis en cause le rapport de l’ONG Journaliste en Danger (JED), accusant le Président Félix Tshisekedi de ne rien faire pour empêcher les atteintes à la liberté de la presse en RDC depuis son avènement au pouvoir. Pour Kabuya, il s’agit d’un rapport fantaisiste confectionné avec sentiment de nuire à l’image du chef de l’Etat.

Dans son rapport, l’Ong Journaliste en Danger a fait part des atteintes à la liberté de la presse sous Fatshi. Selon l’organisation, sous Félix Tshisekedi, « un journaliste a été tué en Ituri ; 42 professionnels des médias ont été soit menacés soit agressés dans l’exercice de leur métier, 35 cas d’entraves à la liberté de circulation de l’information ; 14 journalistes ont été détenus ou interpellés ».

« Entant que Secrétaire général du parti présidentiel, je rejette catégoriquement ce rapport fantaisiste de JED et j’attends rencontrer Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de JED pour lui faire part de notre regret et mécontentement », a dit Augustin Kabuya.

UDPS au congrès de CNDD-FDD au Burundi

Tissant des bonnes avec le parti CNDD-FDD de Pierre Nkurunzinza au Burundi, une forte délégation de l’UDPS a pris part au congrès du Conseil national pour la défense de la démocratie-Force de défense de la démocratie qui s’est tenu à Giteka. Les travaux de ce congrès ont conduit à la désignation du successeur de Pierre Nkurunzinza à la prochaine élection présidentielle, qui aura lieu dans ce pays au mois de mai.

La délégation de l’UDPS a été composée de Me Jean-Jacques Elakano, Dibue -Edouard Ilunga, Moleko Thabita et Raphael Kayembe.

GK