Kasaï Central: Une pétition lancée pour dissoudre l’Assemblée Provinciale

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La structure « Combattant de l’Heure » (C.H ) a lancé, ce jeudi 13 février 2020 à Kananga, une opération de récolte des signatures pour la dissolution de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central.

Ado Mbala, porte-parole de cette structure révèle, dans une déclaration de circonstance que, la motivation de lancer cette opération vient après que sa structure ait constaté l’incompétence de cet organe délibérant qui, ajoute-il, n’est pas à la hauteur de défendre les intérêts de la population et à contrôler les actes du gouvernement provincial, comme l’exige l’article 197 de la Constitution de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans sa déclaration rendue publique, ce mercredi 12 février 2020, évoquant la question liée au programme de 100 premiers jours du Chef de l’Etat, la structure C.H dit s’être appuyée sur les éléments qui lui donnent un constat selon lequel, les députés provinciaux du Kasaï Central ont, par leur népotisme, la « complexité, l’incompétence et l’incapacité intellectuelle faillit dans leurs prérogatives traditionnelles, étant donné qu’elle avait déclaré son bilan largement négatif, lors de la clôture de la session de septembre 2019. »

Tout en considérant que l’article 27 de la Constitution révisée, donne au peuple le pouvoir d’user d’une pétition pour faire dissoudre l’Assemblée provinciale, c’est ainsi qu’une pétition est lancée pour besoin de la cause.

Pour le Coordonnateur de CH, cette démarche est d’une importance capitale car, au Kasaï Central et dans tous les secteurs de la vie, tout est par terre. Et d’ajouter, « les points chauds vont être créés où les listes seront disponibles à travers les quartiers, communes et territoires de façon à atteindre tout le monde« . C’est dans cette optique que Crispin Kamba invite les centre kasaiens à une adhésion massive.

Elysée Lusamba Kayembe, correspondante à Kananga