Kasaï : la Lucha dénonce l’irresponsabilité du Gouverneur de province sur le dossier de détournement de fonds

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelques jours après la suspension du médecin, chef de zone de santé de Kanzala, Rose Pelenge par le gouverneur de province, les voix se lèvent pour décrier « l’irresponsabilité » du chef de l’Exécutif provincial dans la prise de décision. Ce, après que l’UNICEF ait mis fin à son engagement d’appui financier dans les 18 Zones de santé du Kasaï, dénonçant l’impunité des présumés auteurs de ce détournement.

Cette décision du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) a pour conséquence de priver les vaccins aux nouveaux nés dans la province du Kasaï.

De son côté, le mouvement citoyen « Lutte pour le changement (Lucha) » a, dans sa communication faite mardi 25 février, exigé la poursuite judiciaire de l’auteur de ce détournement de fonds. Lucha veut que la Justice soit rendue, compte tenue de la gravité du danger que courent les nouveaux nés.

Ce mouvement citoyen constate avec regret, la « politisation et le clientélisme » qui règnent dans le secteur de la santé au Kasaï et la chaîne de commandement qui ne se tient que par les ressortissants d’un seul territoire de Mweka.

Par ailleurs, Lucha demande la permutation des animateurs du secteur de la santé, tout en tenant compte du principe de la représentativité, compétence et valeurs morales. Car, considère Lucha, « cette situation bloque le développement de la province, favorise la légèreté de sanction et toute mission de contrôle ».

Jackie Ngolela, correspondante au Kasaï